PROCTER & GAMBLE - 07/04/2021

Annonceur: 
PROCTER & GAMBLE
Produit/Service: 
Omnibionta3 Defense
Média: 
Télévision
Critères d'examen: 
Loyauté
Véracité
Légalité
Autres
Initiative: 
Consommateur
Catégorie: 
Produits alimentaires
Type de décision: 
Décision de modification ou d’arrêt
Date de clôture: 
Mercredi, 7 avril 2021
Description de la publicité

Le spot commence avec des images d’une famille qui se lève le matin et déjeune avec entre autres des fruits frais. On voit ensuite le produit et une animation avec la mention de ses composants (« 3 microbiotiques, 7 minéraux, 12 vitamines »). L’écran final montre l’emballage du produit, avec le texte : « Boostez vos défenses immunitaires. Demandez conseil à votre pharmacien. ».

VO : « On ne sait jamais de quoi notre journée sera faite. Il est donc important de renforcer notre immunité avec une alimentation équilibrée et Omnibionta3 Défense. Omnibionta3 Défense permet de soutenir notre immunité. C’est une formule unique associant vitamines, minéraux et microbiotiques. Omnibionta3 Défense, boostez vos défenses immunitaires. »

Texte en bas de l’écran :
« Vitamine A, vitamines B, C, D, le Fer et le Zinc contribuent au fonctionnement normal du système immunitaire »

Motivation de la plainte

Le plaignant a mentionné que l’annonceur prétend que ce produit « booste vos défenses immunitaires » mais qu’il n’y a aucune preuve scientifique que les vitamines renforcent l’immunité.

Position de l'annonceur

L'annonceur a communiqué que l'affirmation « boostez vos défenses immunitaires » est basée sur des allégations approuvées par l'EFSA (European Food Safety Authority) et liées aux différents micronutriments contenus dans Omnibionta3 Defense. L'EFSA a en particulier approuvé l'allégation « contribuent au fonctionnement normal du système immunitaire » pour les ingrédients suivants dans Omnibionta3 Defense : vitamines A, B6, B9, B12, C, D3, fer, zinc et sélénium.
La reformulation « boostez vos défenses immunitaires » est basée sur les « Lignes directrices concernant la flexibilité du libellé des allégations de santé » publiées par le SPF Santé publique, Sécurité de la chaîne alimentaire et Environnement (ci-après « Lignes directrices ») et vise à transmettre l'allégation de santé approuvée par l'EFSA dans un langage plus compréhensible pour le consommateur. Ces Lignes directrices indiquent entre autres que le terme « contribuer à » dans l'allégation de santé autorisée par l'EFSA peut être remplacé par exemple par « promouvoir » et « soutenir ». Le Dikke Van Dale donne exactement cette définition du verbe « booster ».
Les Lignes directrices précisent en outre que la reformulation des différents termes de l'allégation doit être considérée globalement, en combinaison avec les autres mentions du message. Dans ce cas, l'allégation « boostez vos défenses immunitaires » est accompagnée d'un disclaimer clair dans lequel l'allégation approuvée par l'EFSA est littéralement reprise, à savoir « Vitamine A, vitamines B, C, D, le Fer et le Zinc contribuent au fonctionnement normal du système immunitaire ». De plus, sur l'emballage qui est montré sous l'allégation « boostez vos défenses immunitaires », il est clairement indiqué que ce produit « soutient les défenses naturelles ».
Selon l'annonceur, les mots « boostez vos défenses immunitaires » indiquent donc que le produit promu soutient les défenses immunitaires. Ceci est conforme aux Lignes directrices du SPF Santé publique mentionnées ci-dessus et est également précisé dans le disclaimer et par l'allégation sur l'emballage du produit, approuvée par les autorités. Il estime donc qu'il est impossible que les consommateurs soient trompés par cela.

Décision du Jury

Le Jury a pris connaissance du spot TV en question et de la plainte qui le concerne.

Il a noté que le plaignant met en doute l'allégation « boostez vos défenses immunitaires » dans cette publicité pour un complément alimentaire, et a donc examiné ce dossier à la lumière du Règlement UE 1924/2006 du 20 décembre 2006 concernant les allégations nutritionnelles et de santé portant sur les denrées alimentaires (ci-après : Règlement 1924/2006) et du Règlement UE 432/2012 du 16 mai 2012 établissant une liste des allégations de santé autorisées portant sur les denrées alimentaires, autres que celles faisant référence à la réduction du risque de maladie et au développement et à la santé des enfants.

À cet égard, le Jury mentionne tout d'abord que pour plusieurs nutriments inclus dans le complément alimentaire promu, notamment les vitamines, il existe des allégations autorisées relatives au système immunitaire et que ces allégations peuvent être utilisées à condition de respecter les dispositions générales du Règlement 1924/2006, dont l'un des principes est que les allégations générales doivent être accompagnées d'allégations spécifiques relatives aux nutriments pour lesquels elles sont autorisées.

A cet égard, le Jury a constaté que les allégations de santé autorisées « Vitamine A, vitamines B, C, D, le Fer et le Zinc contribuent au fonctionnement normal du système immunitaire » figurant dans le texte en bas de l'écran sont en soi suffisamment lisibles.

En ce qui concerne les différentes reformulations susmentionnées des allégations de santé autorisées en tant que telles, qui figurent dans le spot, le Jury a ensuite constaté que la voix off du spot mentionne non seulement « Omnibionta3 Défense permet de soutenir notre immunité », mais aussi « boostez vos défenses immunitaires », et que ce dernier texte apparaît également en grand sur l'écran à la fin du spot. Il a également constaté qu'au début du spot publicitaire, les mots « Il est donc important de renforcer notre immunité avec une alimentation équilibrée et Omnibionta3 Défense » sont mentionnés.

A cet égard, il a noté que l'annonceur, se référant d'une part aux Lignes directrices concernant la flexibilité du libellé des allégations de santé du SPF Santé publique et d'autre part au dictionnaire Van Dale, fait valoir que le terme « boostez », dans le contexte de ce spot, a le sens de « promouvoir » ou « soutenir » et constitue donc une reformulation acceptable des allégations de santé autorisées précitées.

Toutefois, le Jury est d'avis que le terme « boostez » peut également signifier « stimuler » et « renforcer », comme le confirme d’ailleurs le dictionnaire Van Dale, et note que ces termes ne sont pas considérés comme équivalents à « contribuer à » dans les lignes directrices. Il est d'avis que c'est d'autant plus vrai qu'au début du spot, le terme « renforcer » lui-même est également utilisé.

Le Jury est notamment d'avis que le spot en question dans son ensemble, par l'utilisation proéminente des termes « boost » et « renforcer », est de nature à créer l'impression principale chez le consommateur moyen que le produit promu ne contribue pas seulement au fonctionnement normal du système immunitaire ou soutient l'immunité/les défenses naturelles, mais qu'il les renforce ou les stimule réellement.

Il a dès lors estimé que le spot prétend effectivement que le produit promu a un effet qui va au-delà de l'allégation de santé spécifique autorisée pour certains de ses ingrédients, et qu'il est donc de nature à pouvoir induire le consommateur moyen en erreur, ce qui est contraire au Règlement 1924/2006.

Compte tenu de ce qui précède et sur la base de la réglementation susmentionnée, le Jury a donc demandé à l’annonceur de modifier la publicité et à défaut, de ne plus la diffuser.

Suite

L’annonceur a confirmé qu’il adaptera le spot tv.