PIXELLINK - 20/06/2002

Annonceur: 
PIXELLINK
Produit/Service: 
Octopush
Média: 
Magazine
Critères d'examen: 
Décence et bon goût
Représentation de la personne/dignité humaine
Catégorie: 
Biens et équipements industriels
Type de décision: 
Avis de réserve
Date de clôture: 
Jeudi, 20 juin 2002
Description de la publicité

Avec comme titre « Inutile de jouer à cache-cache* », l'annonce montre dans un living une femme en culotte à fleurs sur les genoux le derrière en l'air et portant des chaussures à talons noires. Baseline : « *Car nous allons vous aider à faire progresser votre marketing e-mail. Surfez sur octopush.be et découvrez les possibilités et les avantages d'une solution puissante et conviviale qui donnera un fameux coup de pouce à votre campagne marketing », avec en-dessous les coordonnées, l'adresse e-mail et le site web de la société.

Motivation de la plainte

La pose est plus que suggestive et de mauvais goût. Cette publicité touche à l'intégrité de la femme et donne une image négative des femmes dans le domaine de l'informatiques et des métiers IT en général.

Position de l'annonceur

L'annonceur a fait valoir qu'il regrette que l'annonce ait choqué le plaignant parce qu'il l'a prétestée en détail auprès d'hommes et de femmes et les femmes dans le groupe de test ne se sentaient pas heurtées par cette annonce. Il a confirmé vouloir s'excuser auprès de ceux qui se sont sentis offensés par cette publicité.

Décision du Jury

Le Jury a estimé qu'il n'y a pas de lien entre la représentation et les produits ou services proposés. Pareille forme de communication pouvant provoquer des réactions négatives défavorables à la publicité, il a estimé devoir formuler un avis de nettes réserves conformément l'art. 4 de son règlement.