PARSHIP - 14/09/2016

Annonceur: 
PARSHIP
Produit/Service: 
Site de rendez-vous
Média: 
Télévision
Critères d'examen: 
Responsabilité sociale
Représentation de la personne/dignité humaine
Initiative: 
Consommateur
Catégorie: 
Sport et loisirs
Type de décision: 
Pas de remarque
Date de clôture: 
Mercredi, 14 septembre 2016
Description de la publicité

Les spots montrent des hommes et des femmes seuls, avec une tablette ou un smartphone en main, avec les voix-off suivantes :
Voix-off 1: “Dit programma is zoveel leuker met twee.” of “Alleen voor TV? Of toch liever met twee?”;
Voix-off 2: “Parship.be, vind de partner die echt bij je past.”.

Motivation de la plainte

En renvoyant aux Règles du JEP en matière de représentation de la personne, le plaignant est d’avis qu’il n’est pas permis de montrer des personnes de manière différente en fonction de leur état civil. Cette publicité stigmatise les célibataires en affirmant qu’un programme télé est mieux à deux. Cela renforce l’image déjà présente dans la société qu’être célibataire n’est pas ok et que ce n’est pas normal si on est célibataire depuis longtemps. Selon lui, c’est stigmatisant pour les célibataires et, d’un point de vue humain, c’est aussi de la publicité très blessante pour quelqu’un qui vient par exemple de perdre un partenaire et qui veut se détendre devant la télé.

Position de l'annonceur

L’annonceur a communiqué que, en tant que membre de l’UBA, il est très conscient de l’existence d’un code publicitaire et qu’il essaie aussi de le suivre scrupuleusement.
Parship.be est un site de rencontres qui vise dans sa communication un groupe cible très spécifique : les célibataires. Dans cette optique, ce n’est jamais le but de stigmatiser son propre groupe cible, au contraire.
Avec sa communication, l’annonceur veut s’adresser aussi efficacement que possible à une partie aussi grande que possible de son groupe cible, d’où aussi le choix pour la TV.
Avec les messages : « Dit programma is zoveel leuker met twee. Vind de partner die echt bij je past op Parship.be. » ou l’alternative : « Alleen voor TV of toch liever met 2. Vind de partner die echt bij je past op Parship.be. », il fait appel au besoin latent qui peut être présent chez un célibataire de mettre fin à son statut de célibataire, ni plus ni moins. Le choix des mots de son message n’a pas non plus été fait à la légère.
Vu les très bons résultats de la campagne, l’annonceur pense pouvoir conclure que le message a généralement été interprété comme prévu.

Décision du Jury

Le Jury a pris connaissance des spots en question et de la plainte qui les concerne.

Il a constaté que les spots montrent des hommes et des femmes seuls, avec la voix-off suivante : « Dit programma is zoveel leuker met twee. » ou « Alleen voor TV ? Of toch liever met twee ? », afin de faire la promotion d’un site de rencontres.

Bien qu’il puisse comprendre le point de vue personnel de la personne qui a porté plainte, le Jury est d’avis que le consommateur moyen, y compris celui qui fait partie du groupe cible de l’annonceur, ne trouvera pas ce spot stigmatisant ou blessant pour les célibataires (volontaires ou pas). Il a également estimé que les spots montrent les différents protagonistes de manière neutre, sans mettre en avant une certaine image en tant qu’idéal.

Le Jury a donc estimé que ces spots ne sont pas de nature à dénigrer un certain groupe de personnes et ne sont pas non plus contraires aux Règles du JEP en matière de représentation de la personne ni ne témoignent d’un manque de juste sens de la responsabilité sociale dans le chef de l’annonceur.

A défaut d’infraction aux dispositions légales et autodisciplinaires, le Jury a estimé n'avoir pas de remarques à formuler sur ce point. 

Suite

A défaut d’appel, ce dossier a été clôturé.