ORANGE - 06/11/2019

Annonceur: 
ORANGE
Produit/Service: 
Google Nest Mini
Média: 
Radio
Critères d'examen: 
Responsabilité sociale
Initiative: 
Consommateur
Catégorie: 
Informatique et télécommunication
Type de décision: 
Pas de remarque
Date de clôture: 
Mercredi, 6 novembre 2019
Description de la publicité

La campagne radio contient différents spots dans lesquels les mots “hey Google” sont prononcés :  

Spot de 10s: 
Homme: “Hey Google, wat weet jij over Orange?” 
Femme (voix d’ordinateur): “Enkel bij Orange krijg je nu een Google Nest Mini voor maar 9€.” 
VO: “Omdat het echt telt, Orange.” 

Spot ‘Blijven slapen’: 
VO: “Wanneer je tienerdochter vraagt:” 
Fille: “Papa, euh mag de Wouter blijven slapen? 
VO: “Zeg dan gewoon.” 
Papa: “Tuurlijk schatteke. Hey Google, zet een wekker om 12u, 1u, 2u, …” 
VO: “Bij Orange krijg je nu de Google Nest Mini, je persoonlijke assistent, voor maar 9€. Of je nu al klant bent of nog niet. Omdat het echt telt, Orange.” 

Motivation de la plainte

Le plaignant a déclaré que si l'annonceur dit "Hey Google" dans ses spots publicitaires et que son smartphone ou son haut-parleur l'entend, celui-ci peut être ainsi activé. L'utilisation consciente de cette phrase entraîne donc l'activation du haut-parleur intelligent qui enregistrera alors les conversations en cours à ce moment et les enverra à Google. De ce fait, selon lui, des données potentiellement personnelles et relatives à la vie privée sont transmises, sans que l'utilisateur en ait conscience et donc sans avoir donné son consentement, ce qui est une question éthique. 

Position de l'annonceur

L'annonceur a indiqué que la plainte l'accuse du fait qu'il activerait délibérément l’Assistant Google des consommateurs avec sa campagne afin d'obtenir ainsi des informations privées de ces consommateurs. 
Il a garanti que ça n'a jamais été son intention et a précisé que tous les spots de cette campagne ont été bloqués par son partenaire, Google, dans son système Google Assistent - justement pour empêcher chaque Assistant Google d'être activé chaque fois qu'un spot TV ou radio sur les ondes utilise "Hey Google". 
L'annonceur a également communiqué qu'une erreur s'était cependant produite chez Google au début de la campagne et qu'un des spots radio n'avait pas été bloqué par le système, et qu'ainsi l'Assistant Google des consommateurs pouvait être activé, mais que cela avait été rectifié entre-temps.  
Il a souligné qu'aucune information privée sensible n'avait été partagée. 

Décision du Jury

Le Jury a pris connaissance des spots radio et du fait que le plaignant craint que l’utilisation de la phrase “Hey Google” dans les spots radio activerait son haut-parleur intelligent et que celui-ci enregistrerait les conversations en cours à ce moment et les enverrait à Google, avec les problèmes éthiques que cela pourrait éventuellement entraîner. 

Suite à la réponse de l’annonceur, le Jury a noté que les spots de cette campagne ont été bloqués par son partenaire Google dans son système Google Assistent (à l’exception d’un spot radio qui a entretemps aussi été bloqué) pour éviter que les Assistants Google soient activés et que des informations privées sensibles soient partagées. 

Le Jury est d’avis que le concept des spots radio concernés n’est pas de nature à encourager ou à cautionner une éventuelle activité socialement répréhensible. 

Compte tenu de ce qui précède, le Jury a estimé que la publicité en question ne témoigne pas d’un manque de juste sens de la responsabilité sociale de la part de l’annonceur sur ce point. 

A défaut d’infraction aux dispositions légales et autodisciplinaires, le Jury a estimé n'avoir pas de remarques à formuler sur ce point.  

Suite

A défaut d’appel, ce dossier a été clôturé.