OPEL - 05/09/2018

Annonceur: 
OPEL
Produit/Service: 
Opel Grandland X
Média: 
Radio
Critères d'examen: 
Responsabilité sociale
Représentation de la personne/dignité humaine
Initiative: 
Consommateur
Catégorie: 
Véhicules à moteur et accessoires
Type de décision: 
Pas de remarque
Date de clôture: 
Mercredi, 5 septembre 2018
Description de la publicité

VO : « C’est sans doute un cliché que les Allemands peuvent être bruyants, bien qu’en vacances, certains ne voient pas d’un bon œil un Allemand sur le transat d’à côté.
Avec l’Opel Grandland X, vous voyez avec joie un Allemand s’installer devant chez vous. Un SUV costaud dont le prix est plus avantageux que vous ne le croyez.
Le SUV Opel Grandland X. La qualité allemande, immédiatement disponible avec un avantage total de €5.900. Maintenant sur opelstock.be. ».

Motivation de la plainte

Le plaignant trouve la publicité raciste ou au moins discriminante et injurieuse envers les Allemands.

Position de l'annonceur

L’annonceur a communiqué que le spot sur lequel porte la plainte fait partie d’une série de spots dans lesquels il souligne de manière ludique l’origine allemande de la marque et de ses voitures. Ceci est généralement accepté comme un argument positif sur le marché automobile belge.

Il a ensuite soutenu que le caractère discriminatoire ou raciste ou non de la publicité doit être examiné du point de vue du consommateur moyen et que les deux aspects impliquent une attitude négative de la partie qui formule un message à l'égard de la partie destinataire qui le subit. Cela impliquerait qu'Opel aurait une attitude négative envers les « Allemands » ou « l'origine allemande ».

Récemment cependant, il a suffisamment montré de fierté par rapport à son origine allemande avec des slogans tels que « Wir leben autos », « Duitse klasse voor iedereen », « Duitse techniek op zijn best », ... Dans les spots télévisés également, des héros allemands comme Bettina Zimmermann et Jürgen Klopp évoquent avec fierté l'origine allemande de la marque. Il n'y a donc absolument aucune attitude négative ni aucun sentiment négatif à l'égard des Allemands en tant que population, bien au contraire.

Les spots radio partent d'un cliché généralement accepté et indiquent clairement « C'est sans doute un cliché ... » (« Het cliché zegt… ») où l'annonceur fait référence à ce cliché sans prendre position. Ils sont de nature ludique avec une bonne dose d'autodérision compte tenu de l'origine allemande de l'annonceur. Les spots ne sont pas offensants, ne prennent pas position, ne comparent pas des personnes, des groupes ou des cultures et réfutent justement dans le spot en question le cliché qui est souligné. De plus, en terminant, ils se réfèrent encore positivement et avec fierté à l'origine allemande du modèle.

L’annonceur estime donc que le spot en question n’est pas contraire aux dispositions applicables.

Décision du Jury

Le Jury a pris connaissance du spot radio en question et de la plainte qui le concerne.

Le Jury est tout d’abord d’avis qu’il existe un lien clair entre la marque automobile allemande et le fait que le spot fasse référence aux Allemands.

Il est également d’avis que la publicité nomme explicitement en tant que tel le cliché utilisé humoristiquement, comme autodérision, pour le rejeter ensuite et faire référence à des caractéristiques positives afin de mettre en avant « la qualité allemande » du véhicule promu.

Le Jury a dès lors estimé que ce spot radio n’est pas de nature à dénigrer ou à stigmatiser les Allemands ou l’origine allemande et n'évoque pas de comportement intolérant ou raciste ou ne contient pas de discrimination fondée sur l'origine nationale.

A défaut d’infractions aux dispositions légales ou autodisciplinaires, le Jury a estimé n’avoir pas de remarques à formuler sur ce point.

Suite

A défaut d’appel, ce dossier a été clôturé.