NAPOLEON GAMES - 27/01/2017

Annonceur: 
NAPOLEON GAMES
Produit/Service: 
Jeux de hasard en ligne
Média: 
Radio
Critères d'examen: 
Responsabilité sociale
Initiative: 
Consommateur
Catégorie: 
Autres biens et services
Type de décision: 
Décision de modification ou d’arrêt
Date de clôture: 
Vendredi, 27 janvier 2017
Description de la publicité

Spot radio (version en néerlandais) :
Jeune femme: “Papa?”
Homme: “Wat is ’t nu weer?”
Jeune femme: “Ik zen zwanger.”
Homme: “Van mij of wat?”
Jeune femme: “Nee.”
Homme: “Van de Gaetan of wat?”
Jeune femme: “Neje, van zijn vader.”
Homme: “Dieje minister of wat?”
Jeune femme: “Ja.”
Homme: “Jihaa, meiske.”
Voix-off: “Feeling lucky? Speel op napoleongames.be. Bij Napoleon Games speelt u verantwoord.”

Motivation de la plainte

En tant que psychiatre pour les enfants et les jeunes, le plaignant est quotidiennement en contact avec des jeunes au comportement excessif et il ne peut que réagir au spot publicitaire qui selon lui est inacceptable. Une publicité qui insinue l’inceste et les relations entre des personnes plus âgées et des personnes beaucoup plus jeunes dépasse les bornes selon lui.

Position de l'annonceur

L’annonceur a communiqué que dans ses actions de marketing, il essaie toujours de garder un élément ludique et de faire des publicités qui illustrent le slogan “Play when feeling lucky” de manière claire.

Dans la publicité en question avec le ministre, l’élément humoristique est tellement exagéré selon lui que la situation perd toute crédibilité et qu’il est clair qu’elle ne doit pas être prise au premier degré.

L’annonceur est d’avis qu’en exagérant tellement la situation humoristique, le consommateur moyen ne la prendra pas au premier degré; il a estimé qu’un consommateur moyen peut voir que le but de la publicité est d’illustrer clairement la « chance » du protagoniste de la publicité à ce moment-là. 

Il est de plus d’avis qu’on ne peut pas déduire de ce spot que la fille est mineure.

Décision du Jury

Le Jury a noté que la campagne de l’annonceur contient des spots radio qui évoquent des situations ayant pour but d’illustrer le slogan « La chance vous sourit ? Jouez sur NapoléonGames.be ».

Dans le spot qui fait l’objet de la plainte, on entend entre autres qu’une fille raconte à son père qu’elle est enceinte, ce sur quoi le père demande si elle est enceinte de lui.

Le Jury est d’avis que la référence à l’inceste père-fille dans une publicité pour des jeux de hasard en ligne est déplacée et utilise une problématique sensible de manière inacceptable dans un but commercial.

Bien que le spot évoque une situation qui peut sembler irréaliste et ce, de manière exagérée, le Jury a souligné à cet égard, conformément aux règles applicables en la matière, que le recours à l’humour ne supprime jamais la responsabilité juridique et/ou éthique de l’auteur du message et ne peut donc rendre la publicité contraire à la loi ou aux règles de l’éthique publicitaire.

Il a dès lors estimé que le spot en question ne témoigne pas d’un juste sens de la responsabilité sociale dans le chef de l’annonceur.

Sur la base des articles 1, alinéa 2 et 4, alinéa 3 du code la Chambre de Commerce Internationale, le Jury a dès lors demandé à l’annonceur de ne plus diffuser le spot radio concerné.

Suite

L’annonceur a confirmé qu’il respectera la décision du Jury.