NAPOLEON GAMES - 05/05/2015

Annonceur: 
NAPOLEON GAMES
Produit/Service: 
Jeux de hasard en ligne
Média: 
Radio
Critères d'examen: 
Responsabilité sociale
Initiative: 
Consommateur
Catégorie: 
Autres biens et services
Type de décision: 
Pas de remarque
Date de clôture: 
Mardi, 5 mai 2015
Description de la publicité

Homme: “Dag buurvrouw.”
Femme: “Dag meneer Frans.”
Homme: “Seg, de Fifi is zo stil. Dat zijn we niet gewoon eh.”
Femme: “Nee, och zwijgt stil. Hij is dood.”
Homme: “Hij is dood. Secondje, ik ga efkes binnen mijne computer halen, maar ik luister zenne. Napoleongames.be. Dus dood hoor ik u zeggen.” (Men hoort op de achtergrond de man typen en geluiden van
een website.)
Femme: “Ja.”
Homme: “Ma gisteren beet ‘em nog in mijn enkels seg. Komt er ne nieuwe Fifi?”
Femme: “Nee, nee, ik moet nooit nog ne nieuwe hebben.”
VO: “Play when feeling lucky. (…)”

Motivation de la plainte

Dans une société où beaucoup de propriétaires de chien, mais aussi des instances professionnelles comme des refuges etc., appellent à traiter les chiens de façon responsable et à ne pas les considérer comme des objets, il est selon le plaignant très choquant qu’une entreprise lie le décès d’un chien au bonheur des voisins. Chaque année, des chiens sont empoisonnés par des voisins ou maltraités physiquement parce qu’ils sont considérés comme de la peste. Selon le plaignant, une publicité comme celle-ci est au moins aussi grave pour les chiens que le sexisme déplacé envers les femmes dans une publicité. L’intention de la publicité est claire et ne lui échappe pas mais on s’est trompé complètement lors de l’élaboration: (à défaut d’un autre mot) raciste envers les chiens et sans aucun respect pour tous les bons propriétaires de chien.

Position de l'annonceur

Le Jury a examiné la publicité en question dans le cadre des articles 4 et 6 de son règlement (voir www.jep.be, rubrique “Règlement”) qui disposent qu’en cas d’irrecevabilité, d’infractions manifestes ou d’absence manifeste d’infractions, l’annonceur n’est pas invité à communiquer son point de vue.

Décision du Jury

Le Jury a constaté que le spot radio met en scène une situation afin d’illustrer le slogan « Play when feeling lucky ».

Le Jury est d’avis qu’il ne faut pas interpréter ce spot de façon littérale mais qu’il représente clairement une scène fictive et exagérée. Selon le Jury, les propos utilisés n’appellent pas à la cruauté ou à un autre comportement déplacé envers des animaux mais ont comme but d’illustrer le slogan publicitaire au moyen d’une situation dans laquelle le protagoniste a, selon lui, de la chance.

Compte tenu de la nature caricaturale du spot en question, le Jury a estimé que son contenu n’est pas de nature à être considéré comme choquant par le consommateur moyen et ne témoigne pas non plus d’un manque de juste sens de la responsabilité sociale en ce qui concerne la relation entre les animaux domestiques, leurs propriétaires et leurs voisins.

A défaut d’infraction aux dispositions légales et autodisciplinaires, le Jury a dès lors estimé n'avoir pas de remarques à formuler sur ce point. 

Suite

A défaut d’appel, ce dossier a été clôturé.