MUTUALITE PARTENA - 03/07/2018

Annonceur: 
MUTUALITE PARTENA
Produit/Service: 
Mutualité Partena
Média: 
Télévision
Critères d'examen: 
Décence et bon goût
Initiative: 
Consommateur
Catégorie: 
Autres biens et services
Type de décision: 
Pas de remarque
Date de clôture: 
Mardi, 3 juillet 2018
Description de la publicité

La campagne contient trois spots de 30 secondes qui montrent des images successives de différentes personnes d’âge, de sexe/genre, d’orientation et en état de santé différents. Deux des spots se terminent avec une image de deux hommes qui s’embrassent sur la bouche.
Exemple de voix-off : “Of je nu man bent of vrouw, of gewoon jezelf. Jong, oud of simpelweg tijdloos. Of je nu kerngezond bent, herstellend of een beetje zozo. Een aanstaande moeder, een vader als moeder, een dubbele moeder. Of je nu net begint aan het leven, op het werk, in je relatie of even een pauze wil nemen. We hebben allemaal één ding gemeen: iedereen verwacht iets anders van het leven. Iedereen verwacht iets anders van zijn ziekenfonds. Partena ziekenfonds, wat verwacht jij van ons?”.

Motivation de la plainte

Le plaignant trouve très choquant qu'à la fin du spot, deux hommes s'embrassent sur la bouche et se demande comment il doit expliquer une telle chose à ses très jeunes enfants.

Position de l'annonceur

L'annonceur a regretté que quelqu'un trouve l'image en question choquante. Ce n'est pas son but de choquer, au contraire. Les personnes présentes ne sont pas des acteurs. Ce sont tous des clients de l'annonceur avec leur propre style de vie et leur propre histoire. On y voit une maman de quatre enfants, un papa d'une famille recomposée, un adolescent qui lutte contre le cancer, un ‘fier’ octogénaire, quelqu'un qui se remet d'un grave accident de moto et également un couple hétéro et un couple homo.
Le spot ne traite pas de préférences sexuelles mais est un reflet de la société actuelle moderne, diversifiée et solidaire dans laquelle l'annonceur, en tant que mutualité, veut montrer qu'il est là pour tous ses clients et qu'une mutualité doit pouvoir donner des conseils adaptés à la situation de chacun.

Décision du Jury

Le Jury a pris connaissance de la publicité en question et de la plainte qui la concerne.

Il a pris note du fait que la campagne contient trois spots de 30 secondes qui montrent des images successives de différentes personnes d’âge, de sexe/genre, d’orientation et en état de santé différents, deux des spots se terminant avec une image de deux hommes qui s’embrassent sur la bouche.

Compte tenu du contexte social actuel, le Jury a estimé que ces images ne sont ni choquantes ni indécentes.

Le Jury a également estimé que cette publicité n'est pas de nature à causer un préjudice moral aux enfants ou aux jeunes.

Le Jury a dès lors estimé que cette publicité n'est pas contraire aux dispositions du code de la Chambre de commerce internationale (code  ICC) en ce qui concerne la pudeur et les enfants et les jeunes, ni aux Règles du JEP relatives à la représentation de la personne.

A défaut d’infraction aux dispositions légales et autodisciplinaires, le Jury a estimé n'avoir pas de remarques à formuler sur ces points. 

Suite

A défaut d’appel, ce dossier a été clôturé.