MOBISTAR - 29/08/2007

Annonceur: 
MOBISTAR
Produit/Service: 
Tempo-abonnement
Média: 
Affichage
Critères d'examen: 
Décence et bon goût
Représentation de la personne/dignité humaine
Initiative: 
Consommateur
Catégorie: 
Informatique et télécommunication
Type de décision: 
Pas de remarque
Date de clôture: 
Mercredi, 29 août 2007
Description de la publicité

Une affiche avec comme titre : « “Promo été” 2 heures par jour pour rien. Rien, Nothing, Nada », montre une femme nue allongée, sur le ventre, sur un petit matelas blanc. Un livre ouvert cache ses fesses.

Motivation de la plainte

Cette publicité considère la femme comme un objet qu'on manipule à plaisir sans aucun respect. Qu'il s'agisse d'une femme ou d'un homme, il n'est pas nécessaire de les dénuder pour vendre certains produits. Le respect est nécessaire dans une société qui se dit démocratique.

Position de l'annonceur

L'annonceur a expliqué que pour annoncer de grandes promotions, il présente toujours l'avantage d'une manière directe et simple en faisant de l'humour. L'idée a un lien direct avec l'offre « 2 heures par jour pour rien ». L'idée visuelle y est directement associée : on montre des gens (en plus de la femme il existe aussi une variante avec un homme) qui ne portent « rien » comme vêtements afin de visualiser la promotion d'une manière directe et immédiatement compréhensible.
Dans le même temps, le lien est établi avec le paramètre saisonnier : il s'agit d'une promo d'été, il fait chaud et il est donc normal que les gens portent peu ou pas de vêtements. L'annonceur a souligné qu'il n'avait pas l'intention de créer un impact facile et peu coûteux par le biais de la nudité, mais d'attirer, par la présentation d'une situation pertinente et reconnaissable, la sympathie et l'attention pour cette offre. La tonalité est par ailleurs ludique, légère, humaine, relative et nullement choquante. Enfin, l'annonceur a précisé qu'il n'a reçu que des réactions positives concernant cette campagne qui se trouve complètement dans la ligne stratégique de communication tendant à renvoyer à la vie des gens d'une manière ludique et chaleureuse, sans être scandaleuse.

Décision du Jury

Compte tenu de l'évolution sociale actuelle, le Jury est d'avis que cette publicité ne contient pas d'éléments contraires à la décence selon les normes couramment admises. Les parties intimes du corps sont couvertes. Il existe un lien clair entre l'image et le texte « Rien, Nothing, Nada ». Il s'agit clairement d'un clin d'œil ludique tendant à mettre l'offre en évidence. Le Jury est d'avis que ce message publicitaire n'est pas de nature à porter atteinte à la dignité humaine, ni à choquer la majorité du public.

A défaut d'infractions aux dispositions légales et autodisciplinaires, le Jury a estimé n'avoir pas de remarques à formuler.