MINISTERE WALLON DE L'ENERGIE - 20/01/2004

Annonceur: 
MINISTERE WALLON DE L'ENERGIE
Produit/Service: 
Eoliennes
Média: 
Radio
Critères d'examen: 
Loyauté
Véracité
Initiative: 
Consommateur
Association socio-culturelle
Catégorie: 
Energie et combustibles
Type de décision: 
Décision de modification ou d’arrêt
Date de clôture: 
Mardi, 20 janvier 2004
Description de la publicité

Un spot radio fait entendre une interview :
X : « Soyons positif et réaliste. L'énergie verte, l'énergie propre c'est possible et ici aussi dans notre belle Wallonie cette énergie progresse. Alors, je vais le prouver avec notre invité. Je vois que nous sommes dans un endroit où il y a plein de vent et qui dit vent dit éolienne ».
Y : « Exactement ».
X : « Et c'est pour ça que vous avez installé des éoliennes. Il y en a 4, elles sont belles, elles tournent ».
Y : « Ca ne fait pas de bruit. Vous entendez ».
X : « On va écouter les éoliennes. ….. On n'entend rien ».
Y : « Ah non, ça ne fait pas de bruit. Et donc il n'y a pas de déchets par la suite. Puisque le vent une fois qu'il passe dans les éoliennes, il continue à être du vent de l'autre côté ».
X : « C'est ça, ce n'est pas transformé en gaz qui va nous « krsss » la couche d'ozone ».
Y : « L'avantage de placer 4 éoliennes, ça donne de l'énergie à 10.000 personnes ».
X : « C'est une petite ville ça quand même ».
Y : « Mais oui, c'est pas mal de monde, oui ».
X :« Si je comprends bien, l'énergie c'est vous et l'énergie c'est moi ».
Y :« Exactement ».
X : « Et puis l'énergie c'est tous ceux qui nous écoutent ».
Voix féminine : « Réinventons l'énergie. Une initiative du Ministre Wallon de l'Energie. Info sur 070/15.15.40 ou sur énergie.wallonie.be ».

Motivation de la plainte

La manière dont l'info est formulée est fausse et mensongère : une éolienne génère du bruit de plus de 100 dB et 4 éoliennes installées par un quidam (tel que simulé dans le spot) ne produisent pas de l'électricité pour 10.000 personnes.

Position de l'annonceur

L'annonceur a fait valoir que le message fait partie d'une série de 3 spots, déclinés pour la télévision et pour la radio qui ne reprennent que des faits véridiques, constatables sur site réel. L'objectif est de sensibiliser le grand public aux questions énergétiques. Le sens du spot en question est de mettre en avant que le vent en Wallonie permet de produire des quantités appréciables d'électricité permettant de satisfaire nos besoins au sens général du terme. Dans ce spot, il s'agit d'un particulier se trouvant à une distance d'environ 350 mètres d'éoliennes réellement existantes, celles de Gembloux-Sombreffe. Il a confirmé qu'il est exact qu'une éolienne émet une pression acoustique de 100 dB, mais cette pression décroît très rapidement avec la distance (le vent fait tourner l'éolienne, mais masque aussi le bruit émis par l'éolienne : en langage non scientifique, elle ne fait pas de bruit), ce qui fait qu'il est tout à fait compatible de placer des éoliennes à une distance minimale de 350 mètres d'habitations. Il a également démontré que les 4 éoliennes dont question, chacune de 1,5 MW, peuvent produire annuellement +/- 12000MWh et donc donner de l'énergie à 10.000 personnes.

Décision du Jury

Compte tenu du fait qu'il s'agit d'une communication s'adressant au grand public et se plaçant donc du point de vue de l'auditeur moyen, le Jury a constaté que le spot :
- présente la personne interviewée comme un « invité », sans autre précision ;
- ne fait aucunement référence à la situation réelle dont l'annonceur fait état ;
- fait dire à la personne qui mène l'interview en s'adressant à l'invité : « Et c'est pour ça que VOUS AVEZ INSTALLE des éoliennes » et plus loin « L'énergie c'est vous et l'énergie c'est moi ».
Il en résulte que sans connaître la référence à la situation réelle, le public peut percevoir que la personne qui est interviewée est un particulier qui a installé 4 éoliennes à proximité immédiate de chez lui et qu'elles donnent de l'énergie à 10.000 personnes. L'auditeur ne peut en aucune manière imaginer qu'il s'agit de l'interview d'une personne à proximité d'un parc à éoliennes qu'elle n'a certainement pas installées elle-même.

Le Jury a dès lors estimé que pareille présentation court le risque d'être mal comprise par l'auditeur et de l'induire en erreur sur les propriétés d'éoliennes installées par des particuliers. Par exemple, aucune information n'est donnée quant à la puissance des 4 éoliennes dont question (pour ce qui est de la fourniture d'énergie), ni quant à la distance dont l'annonceur fait état (pour ce qui est du bruit). A cela s'ajoute que, dans un domaine où les aspects techniques sont prépondérants quant aux effets et aux modalités du recours à cette forme d'énergie, le message apparaît comme particulièrement simplifié à cet égard. Le Jury a recommandé de modifier le spot de manière à en écarter tout risque d'ambiguïté pour le public, en lui permettant de percevoir et d'évaluer clairement la portée de la situation évoquée.

Suite

L'annonceur a fait savoir qu'il en conclut que la traduction sous forme radiophonique d'un spot initialement télévisé est un exercice demandant une très grande rigueur et qu'il sera plus attentif à l'avenir. Il a également communiqué que la période de diffusion du spot radio incriminé est terminée et qu'il ne sera plus utilisé.