MEDIAHUIS - 29/11/2017

Annonceur: 
MEDIAHUIS
Produit/Service: 
MARK Magazine
Média: 
Quotidien
Critères d'examen: 
Responsabilité sociale
Initiative: 
Consommateur
Catégorie: 
Culture et éditions
Type de décision: 
Pas de remarque
Date de clôture: 
Mercredi, 29 novembre 2017
Description de la publicité

L’annonce sur la première page du journal contient le texte suivant :
“Geen diploma?
Geen probleem!
9 verhalen over een topcarrière zonder diploma
Lees het NU vrijdag in MARK Magazine”.

Motivation de la plainte

Selon le plaignant, le slogan crée une mauvaise opinion et motivation auprès d’un jeune public cible, comme si étudier n'était pas utile. Selon lui, l'annonceur/éditeur prend des libertés par rapport à sa responsabilité sociale

Position de l'annonceur

L'annonceur a communiqué qu'il s'agit d'une annonce teaser destinée à attirer l'attention sur la publication prochaine du dossier éditorial et qu’elle doit donc être considérée comme une invitation à lire le dossier complet. Selon lui, cet objectif ressort clairement du langage et du ton intrigant et interrogateur de la publicité et est aussi explicitement mentionné. Dans le dossier éditorial en question, différents aspects du thème (diplôme/carrière) sont discutés, confirmés et mis en perspective, entre autres à partir de portraits qui ne sont pas présentés comme une règle générale mais qui contiennent chacun une histoire individuelle. L’annonceur est donc d'avis que l'interprétation donnée par le plaignant à la publicité n'est appuyée par aucun élément visuel ou textuel.

Décision du Jury

Le Jury a pris connaissance de la publicité avec le texte “Geen diploma? Geen probleem! – 9 verhalen over een topcarrière zonder diploma – Lees het NU vrijdag in MARK Magazine”.

Il a également noté que cette annonce fait de la publicité pour une annexe au journal dans laquelle divers aspects du thème (diplôme/carrière) sont présentés et dont la première page mentionne entre autres sous forme de question: “Geen diploma, wel een topcarrière – Kan dat vandaag nog?”.

Le Jury est tout d'abord d'avis que la publicité en question concerne suffisamment clairement une annexe au journal et qu’elle invite à prendre connaissance du contenu de cette annexe.

Il est également d'avis que l'annonce elle-même ne contient pas de message négatif ou dissuasif par rapport aux études mais indique seulement la possibilité d'une carrière sans diplôme, sans pour autant mettre cette possibilité en avant dans l'annonce comme exemple souhaitable ou à atteindre.

Le Jury a dès lors estimé que la publicité en question ne témoigne pas d'un manque de juste sens de la responsabilité sociale de la part de l'annonceur sur ce point.

A défaut d’infraction aux dispositions légales et autodisciplinaires, le Jury a estimé n'avoir pas de remarques à formuler sur ce point. 

Suite

A défaut d’appel, ce dossier a été clôturé.