MEDIAHUIS - 02/05/2017

Annonceur: 
MEDIAHUIS
Produit/Service: 
De Standaard
Média: 
Radio
Critères d'examen: 
Loyauté
Véracité
Initiative: 
Consommateur
Catégorie: 
Culture et éditions
Type de décision: 
Pas de remarque
Date de clôture: 
Mardi, 2 mai 2017
Description de la publicité

VO : “Als u nu naar destandaard.be/actie surft kunt u binnenkort hetzelfde doen maar vanop een MacBook Air. Want wie nu een abonnement neemt op De Standaard ontvangt één van de meest vernuftige laptops. Daar haalt u meer dan 450€ voordeel uit, onbetaalbare inzichten krijgt u er gratis bij. Ga dus snel naar destandaard.be/actie. De Standaard, verwacht het onverwachte.”.

Motivation de la plainte

Le plaignant a communiqué que De Standaard essaie d’atteindre de nouveaux lecteurs en faisant une annonce pour un laptop. On « recevrait » celui-ci si on devient abonné. En regardant sur le site, on voit cependant qu’on doit payer 499€ en plus. Selon lui, il n’est donc ici pas du tout question de ‘recevoir’. La publicité insinue cependant bien cela selon lui, même si on peut affirmer qu’avec un tel produit (abonnement à un journal) on ne peut pas s’attendre à recevoir un laptop de plusieurs centaines d’euros.

Position de l'annonceur

L’annonceur a communiqué que l’action-abonnement proposée contient un abonnement au journal De Standaard et un MacBook Air.

La campagne promotionnelle court parallèlement via divers médias.

Le spot radio présente l’action et renvoie au site web du Standaard pour s’abonner.

Sur le site du Standaard se trouve une présentation visuelle, chiffrée et décrite en détails de l’offre : “De Standaard + MacBook Air”. Les conditions de l’action sont simples et intégralement disponibles avec l’offre sur le site.

La composition de l’abonnement (journal avec appareil) est résumée sur le site :
“U leest twee jaar De Standaard Premium of Zaterdag+Digitaal.
U ontvangt een MacBook Air of Iphone 7 of Nokia 6 + JBL Everest 700. Deze ontvangt u ten laatste 6 weken nadat we uw (eerste) betaling ontvangen hebben. Het toestel wordt gratis geleverd. Er wordt een leveringsmoment voorgesteld via e-mail. De levering van de Nokia 6 wordt begin juli verwacht. Gelieve hiermee rekening te houden.”

Le plaignant formule en fait uniquement la remarque que l’offre mentionne que les nouveaux abonnés reçoivent un laptop.

Le plaignant se réfère lui-même à l’information sur le site mais il ne reprend pas complètement et correctement dans la plainte cette information claire et complète du site.

Le plaignant présente erronément l’offre et l’indication de prix. Les 499 euros en question ne doivent pas être payés en plus comme l’affirme le plaignant. Nulle part il n’est insinué que le nouvel abonné ‘reçoit’ un appareil comme le plaignant le prétend.

Les 499 euros mentionnés concernent un montant (une première perception plus élevée) qui doit être payé lors du premier des 24 versements mensuels. Le prix total de l’abonnement ‘journal avec appareil’ est de 499 euros et 24 fois 38,95 euros (premium avec MacBook Air), donc au total 1.433,80 euros (à payer en une fois au début si souhaité).

Dans l’indication du prix, il est expressément mentionné que l’offre d’abonnement et le prix concernent le journal et l’appareil (“uw krant met (een bepaald toestel)”).

Selon l’annonceur, la communication doit être examinée sur la base du média utilisé.

Pour l’offre, on tient compte de l’impact possible sur le consommateur raisonnable, compte tenu des caractéristiques du groupe cible et du média utilisé. On attend des consommateurs en général qu’ils aient de l’expérience, de la connaissance et des capacités d’analyse, et on suppose qu’ils sont attentifs et prudents.

Selon l’annonceur, le spot diffusé à la radio et l’offre sur le site web sont dès lors tout à fait conformes aux règles de l’éthique publicitaire et à toutes les autres règles et dispositions en vigueur.

Décision du Jury

Le Jury a pris connaissance du spot radio en question et de la plainte qui y a trait et qui concerne notamment la signification du mot ‘ontvangen’ (recevoir) dans le spot.

Le Jury est tout d’abord d’avis que, du site web relatif à l’action auquel le spot radio se réfère, il ressort directement clairement que l’action concerne un abonnement à un journal avec un appareil et que, dans le cadre de cette offre, il faut payer un montant unique et des versements mensuels.

Le Jury a dès lors estimé que le spot radio en question n’est pas de nature à tromper le consommateur moyen sur ce point.

A défaut d’infraction aux dispositions légales et autodisciplinaires, le Jury a estimé n'avoir pas de remarques à formuler sur ce point. 

Suite

A défaut d’appel, ce dossier a été clôturé.