MEDIA MARKT - 22/12/2006

Annonceur: 
MEDIA MARKT
Produit/Service: 
Produits divers
Média: 
Radio
Critères d'examen: 
Responsabilité sociale
Décence et bon goût
Représentation de la personne/dignité humaine
Initiative: 
Consommateur
Catégorie: 
Autres biens et services
Type de décision: 
Pas de remarque
Date de clôture: 
Vendredi, 22 décembre 2006
Description de la publicité

Dans un spot radio on entend ce qui suit :
Homme : « Vous avez remarqué que les publicités à la télévision nous montrent souvent des jolies femmes légèrement vêtues. Et bien maintenant grâce à Media Markt ce genre de pub passe aussi à la radio et comme on peut exagérer avec Media Markt, on va carrément mettre la fille du père Noël à poil. Salut ».
Voix transformée : « Salut ».
Homme : « Je peux te demander d'enlever tes vêtements ? Aha, le bonnet rouge, voilà ».
Voix transformée : « D'accord ».
Homme : « Le soutien-gorge là aussi. Hoho belles boules de Noël hein ».
Voix transformée : « Et maintenant je fais quoi ? »
Homme : « Et bien, tu cries Media Markt je ne suis pas fou ».
Voix transformée : « Media Markt je suis pas folle ».
Homme : « Parfait, j'ajouterais aussi que chez Media Markt pour vos cadeaux de Noël vous trouverez tout moins cher qu'ailleurs. Mais ça sert à rien parce que comme vous regardez la fille de père Noël derrière moi vous faites plus attention à ce que je dis ».
Voix homme : « Media Markt je ne suis pas fou au Basilix, rue Neuve et à Leeuw Saint Pierre à une minute de la sortie 16 d'Anderlecht ».

Motivation de la plainte

Cette publicité est choquante. Une voix d'homme s'adresse à la fille du père Noël et lui demande de retirer ses vêtements et soutien gorge. Ensuite on entend une voix de petite fille. Cette publicité est une source de perversion.

Position de l'annonceur

D'emblée, l'annonceur a expliqué le point de départ du spot : la télévision montre souvent des femmes légèrement vêtues, ce que la radio ne permet pas en raison du medium. La voix dans le spot entend démontrer que grâce à Media Markt, c'est possible en déshabillant les amis du père Noël. Il a expliqué que « La fille du père Noël » dans ce spot renvoie à l'amie du père Noël. Il a expliqué que bien que le terme « fille » puisse être interprété comme fille ou fille de quelqu'un, il ressort cependant clairement dans la première partie du spot qu'il est fait référence aux femmes et que par conséquent le terme « fille » doit être interprété comme amie. Il a enfin souligné que la voix n'est clairement pas celle d'une enfant.

Décision du Jury

D'emblée, le Jury a constaté qu'il s'agit d'une voix transformée et non d'une voix de petite fille. Par ailleurs, il est d'avis que le langage utilisé (mettre la fille du père Noël à poil, belles boules de Noël,…) ne témoigne pas du meilleur goût. Vu que pareille forme de communication est susceptible de provoquer des réactions négatives auprès des auditeurs, le Jury a estimé devoir formuler un avis de réserve conformément à l'art. 4 de son règlement.