MEDIA MARKT - 21/02/2018

Annonceur: 
MEDIA MARKT
Produit/Service: 
Centrale vapeur
Média: 
Internet
Critères d'examen: 
Loyauté
Véracité
Initiative: 
Consommateur
Catégorie: 
Appareils électrique, radio, TV
Type de décision: 
Décision de modification ou d’arrêt
Date de clôture: 
Mercredi, 21 février 2018
Description de la publicité

A côté de l’image du produit “CALOR Stoomgenerator Pro Express Care” sur le site web de Media Markt, le mot “CASHBACK!” est mentionné en lettres blanches dans un rectangle rouge.

Motivation de la plainte

Le plaignant a mentionné que la centrale vapeur en question était à vendre le 8 février 2018 sur le site web de l’annonceur avec un cashback de 50 euro. En vérifiant cela via le lien sur lequel il fallait cliquer, il arrivait sur le site du producteur où il était indiqué que l’action ne courrait que jusqu’au 31/01/2018.

Position de l'annonceur

L’annonceur a communiqué que quand le client clique sur le produit où “cashback” est indiqué, apparaît en principe une bannière de la marque Calor qui donne plus d’informations sur le cashback. Le client doit alors cliquer sur le site web de Calor et y trouve plus d’informations sur les conditions et le montant du cashback.
Dans le cas présent, la bannière de Calor même n’était plus en ligne sur la page produit concernée de Media Markt. Le client ne pouvait donc plus voir s’il y avait un cashback ou non.
Après vérification, il s’est avéré que l’action cashback en question était valable jusqu’au 31.01.2018 mais qu’on avait omis de supprimer la mention “cashback” à cette date.
L’annonceur a également communiqué que la mention a été supprimée et s’est excusé pour l’inconvénient subis par le client.

Décision du Jury

Le Jury a pris note du fait que, le 8 février 2018, un rectangle rouge avec la mention « CASHBACK! » se trouvait sur le site de l'annonceur à côté du produit en question.

Il a toutefois également noté que dans l'annonce de l'action cashback en question sur la page produit du producteur lui-même, le 31 janvier 2018 était mentionné comme date de fin de l’action.

Bien qu'il ait également pris note de la réaction de l'annonceur selon lequel il s'agissait d'un oubli où on a omis de supprimer à temps le rectangle rouge avec « CASHBACK! » de son site web, le Jury est d'avis que la présentation de l'action telle qu'elle était encore présente sur le site de l'annonceur le 8 février 2018 est de nature à pouvoir tromper le consommateur moyen quant à la durée de l'offre promotionnelle.

Il a dès lors estimé que cette publicité sur le site internet de l'annonceur est contraire aux articles 3 et 5 du Code de la Chambre de Commerce Internationale (Code ICC).

Compte tenu de ce qui précède et sur la base des dispositions susmentionnées, le Jury a donc demandé à l'annonceur de modifier la publicité et, à défaut, de ne plus la diffuser.

Suite

À cet égard, le Jury a noté que l'annonceur a immédiatement supprimé les informations erronées de son site web.