MEDIA MARKT - 02/09/2014

Annonceur: 
MEDIA MARKT
Produit/Service: 
Produits informatiques
Média: 
Télévision
Critères d'examen: 
Responsabilité sociale
Initiative: 
Consommateur
Catégorie: 
Informatique et télécommunication
Type de décision: 
Pas de remarque
Date de clôture: 
Mardi, 2 septembre 2014
Description de la publicité

Le spot montre le lever d’un homme de manière caricaturale. Il s’étire, se verse un café, court dans le couloir en robe de chambre et arrive, suivi de sa femme, dans la chambre de sa fille. Celle-ci est à son bureau avec 2 tablettes et 2 laptops. Après que le produit soit montré à l’écran, on voit le père poser comme un héros avec une cape rouge. A côté, le logo et le slogan de Media Markt, « Je ne suis pas fou ».

VO : « Tous les matins vous vous levez avec une seule obsession en tête: que votre fille étudie dans les meilleurs conditions et vous faites tout pour faciliter ses études. Oui, nous sommes fiers de vous le dire: vous êtes notre héros. Envoyez vos enfants à l’école avec cet iPad Apple pour 349 euros seulement. Media Markt, je ne suis pas fou. »

Motivation de la plainte

La publicité montre un père qui veut la réussite de sa fille, laquelle doit posséder un "produit informatique" à 999 euros pour aller à l'école. Ce doit être le salaire mensuel de beaucoup de personnes ! La fracture numérique est malheureusement bien connue. Ceux qui ne peuvent pas équiper leurs enfants pour la réussite sont donc bien de mauvais parents qui souhaitent couler leurs enfants ?

Puisqu’il y a des riches très riches pourquoi pas des pauvres très pauvres (et humiliés). Imaginez comment se sent l’enfant dont le père ne peut pas payer ces produits !


Position de l'annonceur

L’annonceur a communiqué qu’il n’avait aucunement l’intention de discriminer directement ou indirectement ou d’intimider sur la base d’une différence de moyens. Il a pris comme base une situation familiale normale, à savoir un père qui s’occupe de sa fille, une situation d’une famille moyenne.

Il est évidemment vrai qu’il a intentionnellement exagéré la situation avec les deux laptops et les deux tablettes, afin de pouvoir considérer le père pour ainsi dire comme un « héros ». Cela n’est évidemment pas une situation normale et il n’arrivera pas qu’un père achète deux laptops et deux tablettes. L’annonceur n’oblige non plus personne à agir de la sorte ou à considérer cette situation comme la norme où seul un tel père serait un « bon » père. Les différentes versions du spot sont chaque fois liées à des produits particuliers, à savoir l’Apple Mcbook Air (899 EUR), l’Apple iPad Retina (349 EUR) et le Lenovo (555 EUR). Certes, dans ses magasins il dispose aussi de produits comparables qui sont moins chers.

Selon l’annonceur, il n’est pas question de discrimination ou d’infraction à la loi anti-discrimination du 10 mai 2007.

Décision du Jury

Le Jury a constaté que le spot TV montre de manière caricaturale la fierté d’un père jouant au héros pour avoir suréquipé sa fille de matériel informatique pour ses études.

Le Jury est d’avis que le spot en question n’induit pas que seul un père agissant de la sorte est un bon père et que le consommateur moyen n’y verra pas non plus une incitation à effectuer ce genre de dépenses en vue de la réussite scolaire des enfants.

Le Jury est également d’avis que l’utilisation humoristique de l’exagération ressort suffisamment clairement de l’impression totale qui se dégage de la publicité.

Le Jury a donc estimé que la publicité en question n’est pas de nature à être prise au premier degré par le consommateur moyen.

Compte tenu de ce qui précède, le Jury a estimé que le spot TV ne fait pas preuve de discrimination et ne témoigne pas d’un manque de juste sens de la responsabilité sociale dans le chef de l’annonceur.

A défaut d’infractions aux dispositions légales ou autodisciplinaires, le Jury a estimé n’avoir pas de remarques à formuler sur ce point.

Suite

A défaut d’appel, ce dossier a été clôturé.