MASTER FOODS - 11/10/2006

Annonceur: 
MASTER FOODS
Produit/Service: 
Twix
Média: 
Affichage
Critères d'examen: 
Décence et bon goût
Représentation de la personne/dignité humaine
Initiative: 
Consommateur
Catégorie: 
Produits alimentaires
Type de décision: 
Pas de remarque
Date de clôture: 
Mercredi, 11 octobre 2006
Description de la publicité

L'annonce avec au-dessus la mention « Nieuw recept » montre une main maigre dessinée avec 4 bouts de doigts gonflés qui est tendue vers une autre main dessinée (normale, 5 doigts) qui tient le produit en question. A côté de la main maigre figure la mention : « Me Friend ». A côté de la main qui tient le produit figure la mention « Me Not ». Texte en-dessous « Twix, deel lekker niks ».

Motivation de la plainte

La main maigre représente ceux qui ont faim, un pauvre autochtone, un pauvre allochtone/un demandeur d'asile mais aussi un pauvre à l'étranger.

Cette publicité renforce l'égoïsme.

Position de l'annonceur

L'annonceur a fait valoir qu'il n'entendait pas présenter une personne pauvre, mais qu'il a voulu symboliser la main d'un petit martien sortant de son vaisseau spatial, porteur du message « Me Friend ». Il a expliqué que la main aux 4 doigts (au lieu de 5) gonflés symbolise parfaitement cette intention. Il a ajouté que ce symbole est bien compris par la majorité de la population. Il a également expliqué que le concept « Twix, deel lekker niks » émane de la constatation qu'un Twix (consistant en 2 bâtons pouvant en principe être parfaitement partagés) est à ce point irrésistiblement délicieux qu'on préfère le garder pour soi et ne pas le partager. L'annonceur a expliqué qu'il communique sur ce concept d' « égoïsme » avec l'humour nécessaire de telle sorte que le « lekker voor jezelf houden » devient amusant. Il a enfin souligné que l'objectif est d'attirer l'attention du public sur Twix d'une façon sympatique.

Décision du Jury

Le Jury a constaté que cette affiche représente une main « normale » (cinq doigts) tenant le produit et une main à quatre doigts. Il a également noté que cette publicité a été réalisée sous forme de clin d'œil. Il est d'avis qu'il est clair que la main à quatre doigts se trouvant sur cette affiche représente celle d'un « petit martien » ou d'un « alien » et non la main d'une personne qui a faim, d'un pauvre, d'un allochtone ou d'un demandeur d'asile. Eu égard à ce qui précède, le Jury est d'avis que la publicité en question n'est pas de nature à porter atteinte à la dignité humaine ni à renforcer l'égoïsme. A défaut d'infractions aux dispositions légales et autodisciplinaires, le Jury a estimé n'avoir pas de remarques à formuler.