LEVER FABERGE - 12/09/2000

Annonceur: 
LEVER FABERGE
Produit/Service: 
Axe
Média: 
Télévision
Critères d'examen: 
Décence et bon goût
Représentation de la personne/dignité humaine
Initiative: 
Consommateur
Catégorie: 
Produits cosmétiques
Type de décision: 
Avis de réserve
Date de clôture: 
Mardi, 12 septembre 2000
Description de la publicité

Un spot TV montre un jeune homme nu sous la douche. Le sol s'effondre et il se retrouve à l'étage inférieur dans une salle d'aérobic où un groupe de femmes dansent au rythme d'une musique techno. D'abord il cache son sexe, mais après il commence à danser avec elles au même rythme en bougeant expressément ses hanches. En quittant la salle, il rencontre encore une autre femme qu'il enlace.

Motivation de la plainte

La publicité est considérée comme choquante et déplacée dans la période de vacances scolaires. L'image de sexualité débridée n'est pas une chose idéale en une époque où aucune réponse n'est encore donnée en matière de SIDA et d'hépatite B.

Position de l'annonceur

L'annonceur a fait valoir que la publicité a un but humoristique et doit être comprise au second degré. En l'absence de toute scène explicite, il n'y a pas lieu de conclure que le spot fait la promotion d'une sexualité débridée. Le Jury a estimé qu'une telle publicité peut provoquer des réactions défavorables parce que pouvant être perçue par certaines personnes comme étant à la limite, dans la promotion d'un produit sur le thème de la sexualité. L'éventuel aspect humoristique n'empêche pas la perception au 1er degré.

Décision du Jury

Le Jury a dès lors formulé un avis de réserve et a recommandé de ne plus élaborer à l'avenir ce type de message.