KLJ TIELEN - 13/04/2016

Annonceur: 
KLJ TIELEN
Produit/Service: 
Fête “Drink the World Around”
Média: 
Affichage
Critères d'examen: 
Autres
Initiative: 
Instance officielle
Catégorie: 
Boissons
Type de décision: 
Pas de remarque
Date de clôture: 
Mercredi, 13 avril 2016
Description de la publicité

L’affiche pour la fête d’un mouvement de jeunesse contient les images et les textes suivants :

« KLJ Tielen presents Drink the world around. Zaterdag 19 maart

21-22u halve liters Duitsland (avec une image de la moitié d’un verre de bière allemand)
22-23u gin-tonic India (avec une image de la moitié d’un verre ballon pour gin tonic)
23-00u blonde tongerlo België (avec une image de la moitié d’un verre de Tongerlo)
00-01u blue curaçao Curaçao (avec une image de la moitié d’un verre à cocktail)
01-02u malibu ananas Barbados (avec une image de la moitié d’un verre à cocktail)
02-03u cava Spanje (avec une image de la moitié d’un verre de cava) ».

A côté de chaque heure et de chaque boisson, le drapeau du pays est également représenté.

« KLJ-lokaal Tielen Start: 21u Inkom: 4 euro
DJ Sun of a beach en T. Mastis
Elk uur 1 drankje ad ½ vd prijs. »

Motivation de la plainte

Le plaignant souhaite réagir pour infraction à la Convention Alcool par KLJ Tielen.

Selon lui, l’affiche fait de la publicité pour des boissons alcoolisées (bières et boissons fortes).

La publicité incite à une consommation d’alcool irréfléchie et exagérée via :

- le slogan "Drink the world around" ;

- l’incitation à boire une autre boisson en fonction de l’heure ;

- l’incitation à mélanger différentes boissons (en faisant chaque heure la promotion d’une autre boisson) ;

- la mention en dessous de l’affiche “ELK UUR.1 DRANKJE.AD ½ VD PRIJS”.

De plus, cette fête est organisée par KLJ et des mineurs (qui ne peuvent pas boire de boissons fortes) seront dès lors inévitablement confrontés à cette affiche.

Selon le plaignant, cette publicité cible donc aussi les mineurs.

Position de l'annonceur

Bien que le mouvement de jeunesse en question apprécie que des personnes soient concernées, il regrette que leur mécontentement doive passer par cette plainte et qu’il n’ait pas d’abord directement été contacté pour chercher ensemble une solution.

Mis à part ça, il est certainement ouvert à un entretien et il a déjà pris contact avec l’organisation nationale qui chapeaute les KLJ pour aborder concrètement cette question.

Cela n’a certainement jamais été son intention d’encourager la consommation d’alcool et certainement pas chez des mineurs. L’organisation travaille déjà depuis quelques éditions avec des bracelets d’entrée de couleur pour identifier les différentes catégories d’âge.

En ce qui concerne la participation des produits et boissons alcoolisées Tongerlo et Malibu indirectement mentionnés sur l’affiche, le mouvement de jeunesse a communiqué qu’ils ne figurent sur l’affiche qu’à titre d’information sur l’offre à la fête, comme cela se passe également pour les DJ's à une fête.

Sa seule intention était d’informer sur cette offre et donc pas de faire la promotion de produits spécifiques.

Il n’y a donc pas eu de contact avec ces producteurs à l’avance et ils n’étaient d’aucune manière impliqués dans l’organisation de la fête ou de la communication à ce sujet.

Cette dernière information a été confirmée par les producteurs mentionnés.

Décision du Jury

Le Jury a examiné ce dossier en tenant compte des arguments des parties concernées et dans le cadre de la Convention en matière de publicité et de commercialisation de boissons contenant de l’alcool (ci-après : la Convention).

Suite à la réaction de l’organisateur, KLJ Tielen, le Jury a entre autres noté que les producteurs des boissons alcoolisées “Tongerlo” et “Malibu” indirectement mentionnés sur l’affiche n’y figuraient qu’à titre d’information sur l’offre à la fête et que ces producteurs n’étaient pas impliqués dans l’évènement annoncé ou dans la communication à ce sujet, ce qui a été confirmé par les producteurs en question.

Le Jury est d’avis que l’affiche concernée fait de la publicité pour l’évènement annoncé de ce mouvement de jeunesse et non de la publicité pour de l’alcool au sens de la Convention.

Le Jury a dès lors estimé que cette affiche ne tombe pas sous le champ d’application de la Convention et qu’en l’espèce il ne peut donc pas être question d’infraction à la Convention.

Le Jury a dès lors déclaré la plainte non fondée.

Suite

A défaut d’appel, ce dossier a été clôturé.