K-MOBILE (F) - 05/03/2004

Annonceur: 
K-MOBILE (F)
Produit/Service: 
Logos et sonneries
Média: 
Magazine
Critères d'examen: 
Décence et bon goût
Autres
Initiative: 
Consommateur
Catégorie: 
Informatique et télécommunication
Type de décision: 
Décision de modification ou d’arrêt
Date de clôture: 
Vendredi, 5 mars 2004
Description de la publicité

Une annonce présente plusieurs logos, fonds d'écrans et sonneries à commander par téléphone ou par sms. Plusieurs logos représentent des femmes dans des positions provocantes et sous le titre « logos sexy », les logos sont couverts d'une croix.

Motivation de la plainte

Cette publicité est choquante, elle montre des femmes nues dans des positions plus qu'indécentes pour des enfants. Quel est l'intérêt d'étaler cela dans des journaux consultés par toute la famille.

Position de l'annonceur

L'annonceur a fait valoir qu'il n'a en aucun cas eu l'intention de choquer le lecteur. Il a souligné qu'il a pris soin de masquer quasi intégralement les logos concernés et qu'il est prêt à prendre toutes les mesures nécessaires.

Décision du Jury

Le Jury a constaté que :
- les logos publiés ne comportent pas de représentations choquantes ou indécentes, les logos sexy étant suffisamment masqués ;
- la publicité ne répond pas au code de conduite SMS et MMS Premium et Bulk qui stipule que

les polices de caractères relatives aux prix devront être supérieures ou égales à un tiers des polices de caractères utilisées pour le numéro court,
il ne peut être renvoyé à l'indication du prix par une astérisque ou par toute autre référence croisée.
les indications de prix ne peuvent figurer en bas de page.
les SMS et MMS Provider mentionnera dans toute publicité la liste des téléphones mobiles qui peuvent accueillir les téléchargements de logo et/ou ringtones qu'ils proposent.

En conséquence, le Jury a estimé n'avoir pas de remarques à formuler quant aux logos publiés, mais a recommandé à l'annonceur de modifier l'annonce en la rendant conforme aux dispositions du code susmentionné et entre-temps de ne plus la diffuser en Belgique.

Quant à la mention du prix, l'annonceur a confirmé qu'il s'engage à modifier l'annonce dans les plus brefs délais. En ce qui concerne la liste des téléphones compatibles, il a fait valoir que la publicité propose un moyen simple de connaître la compatibilité du téléphone avec le contenu proposé en envoyant marque et modèle à un numéro court. Il a expliqué qu'il est matériellement impossible de faire figurer la liste complète dans une publicité vu le nombre de modèles et le fait que cette liste évolue régulièrement. Il s'est référé à la page de son site présentant la compatibilité des terminaux selon les contenus pour le montrer. Il a communiqué l'annonce modifiée.

Le Jury a pris acte des modifications apportées quant à la mention du prix et en ce qui concerne la compatibilité, il a noté que le texte indique la possibilité d'obtenir l'information par l'envoi d'un SMS au prix normal. Il a recommandé à l'annonceur de compléter cette indication également par le renvoi à la page du site Internet présentant la compatibilité des terminaux.

L'annonceur a confirmé que la mention de la page Internet listant les terminaux GSM compatibles en fonction des contenus téléchargeables apparaîtra dans les insertions belges.