JOIN FOR WATER - 03/04/2019

Annonceur: 
JOIN FOR WATER
Produit/Service: 
Join For Water
Média: 
Internet
Critères d'examen: 
Responsabilité sociale
Autres
Initiative: 
Consommateur
Catégorie: 
Autres biens et services
Type de décision: 
Pas de remarque
Date de clôture: 
Mercredi, 3 avril 2019
Description de la publicité

Le spot montre Nic Balthazar à la côte (avec le logo de l'annonceur en haut à droite). Il utilise une pompe à eau et dit ce qui suit (+ texte à l’écran) : 
“De zeespiegel stijgt, al blijft dat nog altijd moeilijk te geloven, want zoveel is er nog niet aan het veranderen, maar dat we door de klimaatverstoring vooral te weinig water gaan hebben, dat is iets dat wij nu al ondervinden. Daarom willen ze bij Join For Water inzetten op slim waterverbruik en in landen als Mali, Burundi, Haïti proberen ze de krachten te bundelen om te zorgen voor veilig drinkwater, voor iedereen. En met uw hulp zou dat nog kunnen lukken ook.”.  
À la fin, on voit le logo de l’annonceur et www.joinforwater.ngo. 

Motivation de la plainte

Le plaignant a mentionné que Nic Balthazar et Join For Water sont des négationnistes du changement climatique : le GIEC (Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat) a encore déclaré dans son SR15 (Special Report on Global Warming of 1.5°C) en 2018 qu'il y a peu de confiance dans l'augmentation mondiale des sécheresses, sauf peut-être une probabilité accrue dans la région méditerranéenne. 

Position de l'annonceur

L’annonceur a communiqué que considérer Nic Balthazar comme un négationniste du changement climatique lui semble sévère. C’est justement parce qu’il sensibilise si passionnément à la réalité du changement climatique qu’il a collaboré avec lui. Join for Water ne nie pas non plus le changement climatique, au contraire. L'application de techniques d'adaptation pour répondre au changement climatique fait plus ou moins partie de ses activités quotidiennes.   
Dans le spot, Nic Balthazar dit que le niveau de la mer monte et il fait aussi remarquer que c’est difficile à croire parce qu’on ne peut pas le voir à l’œil nu. Selon Nic Balthazar, le changement climatique se fait bien déjà clairement sentir à travers les ressources en eau, comme cela a été le cas l'été dernier. 

Décision du Jury

Le Jury a pris connaissance de la vidéo en question et de la plainte qui la concerne. 

Le Jury s’est limité à examiner le contenu de la publicité concernée, sans se pencher sur le débat de société sur le changement climatique qui ne relève pas de sa compétence. 

Il a constaté que la vidéo présente l’ONG Join For Water et sa mission et fait appel à l’aide des spectateurs. 

Il a entre autres noté que Nic Balthazar qui prend la parole dans la vidéo dit entre autres que chez Join For Water, ils “willen (…) inzetten op slim waterverbruik en in landen als Mali, Burundi, Haïti proberen (…) de krachten te bundelen om te zorgen voor veilig drinkwater, voor iedereen”.  

Selon le Jury, la vidéo en question ne concerne pas tant des affirmations scientifiques relatives au changement climatique mais plutôt des constats factuels amenant l’ONG concernée à des actions précises dans certains pays et le message de la campagne et le but visé ressortent clairement du spot de la campagne en question. 

Le Jury est dès lors d’avis que le consommateur moyen ne percevra pas la publicité de la même manière que le plaignant qui se réfère par ailleurs à des sources qui ne sont ni évoquées ni contredites par l’annonceur. 

Il a dès lors estimé que la publicité ne témoigne pas d’un manque de juste sens de la responsabilité sociale au sens de l’article 1, alinéa 2 du code de la Chambre de Commerce Internationale et n’est pas non plus contraire aux Règles du JEP en matière de publicité non commerciale. 

A défaut d’infraction aux dispositions légales et autodisciplinaires, le Jury a estimé n'avoir pas de remarques à formuler sur ces points.  

Suite

A défaut d’appel, ce dossier a été clôturé.