JET IMPORT - 13/11/2018

Annonceur: 
JET IMPORT
Produit/Service: 
Red Bull
Média: 
Radio
Critères d'examen: 
Responsabilité sociale
Initiative: 
Consommateur
Catégorie: 
Boissons
Type de décision: 
Pas de remarque
Date de clôture: 
Mardi, 13 novembre 2018
Description de la publicité

Le spot radio se déroule ainsi :
Voix de femme (avec en arrière-fond des bruits de voitures qui klaxonnent) : “Oei oei oei, het ziet er niet goed uit op de baan. Van Antwerpen naar Hasselt verlies je een halfuur tussen Tessenderlo en Beringen. Op de A12 is het veertig minuten stapvoets r…”
Voix-off (avec en arrière-fond le bruit d’une canette qu’on ouvre) : “Red Bull geeft je vleugels!”

Motivation de la plainte

Le plaignant trouve que le spot est dérangeant et comporte même un danger, il pourrait également causer des accidents de la route. Il remarque que le bruit des véhicules klaxonnant à l'arrière-plan détourne chaque fois son attention de la circulation à ce moment-là, peu importe le nombre de fois qu'il a déjà entendu ce spot, et pense que cet effet était également le but de l'annonceur pour ainsi attirer l'attention. Selon lui, l'utilisation d'un signal sonore, autrement que pour indiquer une situation dangereuse, est trompeuse et totalement inappropriée dans un spot qu’on peut entendre quand on se trouve dans la circulation.

Position de l'annonceur

Le Jury a examiné la publicité en question dans le cadre des articles 4 et 6 de son règlement (voir www.jep.be, rubrique « Plus d’info – Règlement du Jury ») qui disposent qu’en cas d’irrecevabilité, d’infractions manifestes ou d’absence manifeste d’infractions, l’annonceur n’est pas invité à communiquer son point de vue.

Décision du Jury

Le Jury a pris connaissance du spot radio en question et de la plainte qui le concerne.

Le Jury est d'avis que le spot commence avec une voix de femme qui communique des infos trafic de façon clairement exagérée avec en arrière-fond des bruits de voitures pour ensuite passer à un message clairement commercial en faveur du produit.

Le Jury est d’avis qu'il est ainsi suffisamment clair qu'il s'agit d'un message publicitaire et que les sons utilisés, pas exagérément forts ou frappants, ne sont pas de nature en l’occurrence à distraire le consommateur moyen.

Le Jury a dès lors estimé que le spot en question ne témoigne pas d’un manque de juste sens de la responsabilité sociale dans le chef de l'annonceur sur ce point.

A défaut d’infraction aux dispositions légales et autodisciplinaires, le Jury a estimé n'avoir pas de remarques à formuler sur ce point.

Suite

A défaut d’appel, ce dossier a été clôturé.