JET IMPORT - 05/08/2015

Annonceur: 
JET IMPORT
Produit/Service: 
Red Bull
Média: 
Radio
Critères d'examen: 
Légalité
Responsabilité sociale
Autres
Initiative: 
Consommateur
Catégorie: 
Boissons
Type de décision: 
Décision de modification ou d’arrêt
Date de clôture: 
Mercredi, 5 août 2015
Description de la publicité

Homme: « Aaah, maudite présentation, mais pourquoi es-tu si difficile à retenir… »
Voix de femme: « Oh, oh, c’est pas moi qui suis maudite, c’est toi qui complique tout. Allez, concentre-toi un peu. »
Homme: « Mais ma mémoire est nulle. Aide-moi un peu là. »
Voix de femme: « Allez, essaie de me présenter. »
Homme: « Bon ok, alors, si le volume de nos ventes augmente de 15% ce, ce, ce … Tu… tu vois, ça sert à rien. »
Voix de femme: « Eh bien, bois plutôt un Red Bull hein, on parie que ça marche ? »
Homme (il ouvre une canette et boit): « Ça alors, je te connais déjà par cœur. »
Voix de femme: « Eh oui, Red Bull te donne des ailes. »
Homme: « Heu, beauté, t’as déjà des plans pour après le boulot ? »
Voix de femme: « Aah, on est amis maintenant ? »

Motivation de la plainte

Selon le plaignant, il s’agit d’une incitation aux jeunes en plein examens à consommer le produit pour retenir leurs cours par cœur.

Position de l'annonceur

L’annonceur a précisé que la communication consiste en un encouragement ludique pour les employés pendant les heures de travail. Elle ne s’adresse pas aux étudiants et ne concerne pas du tout les examens et les études. 

La communication ne contient aucun encouragement à un comportement qui pourrait nuire à la santé, ni d’indications ou de suggestions qui pourraient former un risque pour la santé ou la sécurité du consommateur ou d’autres personnes. On n’incite pas à la consommation excessive de Red Bull.

Selon l’annonceur, cette communication n’est pas non plus trompeuse.

Il estime qu’elle est conforme aux règles concernant l’éthique publicitaire, au code FEVIA de la publicité pour les denrées alimentaires et à toutes les autres règles et dispositions en vigueur.

Le groupe-cible de la publicité ne concerne pas les enfants et les étudiants mais des personnes à partir de 25 ans qui sont en route pour leur travail ou en train de travailler au bureau, au vu de ce qui suit:
- les bruits de fond qui évoquent le bureau,
- les heures de diffusion: seulement les jours ouvrables entre 6h et 16h,
- le texte: « si le volume de NOS ventes augmente de 15% »,
- la conversation entre un employé et une présentation. Pas d’examens, de cours,…

Le message aux travailleurs est rendu ludique en utilisant une scène irréelle « une présentation qui parle » et une référence au slogan habituel « Red Bull te donne des ailes ».

Conformément à l’article 8 de son Règlement, le Jury a communiqué à l’annonceur qu’il voulait également examiner d’autres aspects du message publicitaire en question.

Le Jury voulait notamment examiner si le spot radio contient (une) des allégation(s) de santé conforme(s) ou non au Règlement CE 1924/2006 du 20 décembre 2006 concernant les allégations nutritionnelles et de santé portant sur les denrées alimentaires et le Règlement UE 432/2012 du 16 mai 2012 établissant une liste des allégations de santé autorisées portant sur les denrées alimentaires, autres que celles faisant référence à la réduction du risque de maladie ainsi qu’au développement et à la santé infantiles.

De plus, le Jury voulait examiner en général si la publicité est ou non trompeuse.

L’annonceur est d’avis que la publicité concernée ne peut pas être qualifiée comme allégation de santé au sens de l’article 2.2.5 du Règlement 1924/2006 car cette définition parle d’une relation avec la « santé » alors qu’ici, des employés sont seulement encouragés à boire un Red Bull avec une référence au slogan habituel ‘Red Bull te donne des ailes’ sans qu’on prétende à un certain effet positif ou avantage (d’un certain produit ou d’un composant de celui) sur la santé du consommateur.

Il est également d’avis que la publicité transmet un message correct qui est bien compris par le consommateur moyen et qu’elle n’est donc pas mensongère.

Décision du Jury

Le Jury a constaté que le spot radio laisse entendre une conversation entre un homme et une présentation personnifiée par la voix d’un homme dans la version en néerlandais et d’une femme dans la version en français. Le texte de la présentation que l’homme doit retenir est entre autres: « si le volume de nos ventes augmente de 15% ».

Dans la version en français, l’homme termine en disant: « Heu, beauté, t’as déjà des plans pour après le boulot? ».

En ce qui concerne la plainte:

Selon le plaignant, il s’agit d’une incitation aux jeunes à consommer le produit pour retenir leurs cours par cœur.

Vu les éléments du spot radio repris ci-dessus, le Jury est d’avis que la scène du spot radio se situe dans un contexte de bureau et vise à illustrer le slogan ‘Red Bull te donne des ailes’.

Le Jury est d’avis que la publicité radio ne s’adresse pas aux étudiants. Le Jury est également d’avis que la publicité n’incite pas les jeunes à consommer le produit promu pour apprendre leurs cours par coeur.

Le Jury a estimé que le spot ne témoigne pas d’un manque de juste sens de la responsabilité sociale.

A défaut d’infraction aux dispositions légales et autodisciplinaires, le Jury a estimé n'avoir pas de remarques à formuler sur ce point. 

En ce qui concerne la question de savoir si le spot radio contient une allégation de santé conforme ou non au Règlement CE 1924/2006 du 20 décembre 2006 concernant les allégations nutritionnelles et de santé portant sur les denrées alimentaires et le Règlement UE 432/2012 du 16 mai 2012 établissant une liste des allégations de santé autorisées portant sur les denrées alimentaires, autres que celles faisant référence à la réduction du risque de maladie ainsi qu’au développement et à la santé infantiles:

Suite à l’avis du SPF Santé Publique, le Jury a noté que le spot contient une allégation de santé qui porte sur la concentration et la mémoire. Le simple fait de suggérer ou d’impliquer un effet suffit pour qu’il soit question d’une allégation de santé au sens du Règlement CE 1924/2006. Il y a pour le moment des allégations en attente concernant l’attention et la concentration pour la caféine. L’allégation n’est donc pas interdite mais elle doit porter sur la substance pour laquelle elle est autorisée (ou en attente) et pas sur le produit lui-même. Il convient dès lors de préciser que l’effet évoqué est dû à la caféine.

Eu égard à ce qui précède et sur base de la réglementation susmentionnée, le Jury a dès lors demandé à l’annonceur de modifier la publicité et à défaut de ne plus la diffuser.

Suite

L’annonceur a confirmé que le spot radio ne sera plus diffusé dans cette forme.