INITIAL - 31/08/2007

Annonceur: 
INITIAL
Produit/Service: 
Hygiène sanitaire Initial
Média: 
Magazine
Critères d'examen: 
Décence et bon goût
Représentation de la personne/dignité humaine
Initiative: 
Consommateur
Catégorie: 
Biens et équipements industriels
Type de décision: 
Pas de remarque
Date de clôture: 
Vendredi, 31 août 2007
Description de la publicité

Une annonce montre un homme d'affaires et deux jeunes femmes (portant des mini-jupes et des T-shirts avec le logo de la marque en question) qui se trouvent dans des toilettes pour hommes. Les femmes aident l'homme à se laver/se sécher les mains. Texte en dessous : « Hygiène sanitaire Initial. Attendez-vous à recevoir plus. Hygiène sanitaire. Vêtements professionnels. Tapis anti-salissures. Linge plat. Initial. www.initial-textiles.be ».

Motivation de la plainte

L'image de la femme véhiculée par cette publicité est particulièrement vulgaire et dégradante. En l'absence d'une note d'humour minimale qui aurait pu rendre le message encore acceptable, cette publicité est inutilement choquante.

Position de l'annonceur

L'annonceur a fait valoir qu'il n'a nullement eu l'intention de choquer, ni de suggérer certains actes inappropriés. La campagne consiste en 2 annonces tendant à maintenir un équilibre sain entre les sexes et n'ayant nullement l'intention de paraître dénigrante pour l'un ou l'autre sexe.
En ce qui concerne l'annonce en question, il a expliqué que l'aide apportée par les 2 dames à l'homme d'affaires symbolise le fait que Initial ne fournit pas seulement des produits mais également un service. Chez Initial, le client est élevé dans du coton, sans connotations ambiguës de quelle que nature ce soit. En ce qui concerne le décor, il a fait valoir que les produits sanitaires trouvent leur place aux toilettes. Le choix de l'emplacement est donc évident.
En ce qui concerne les vêtements, il a expliqué que l'annonce paraît essentiellement durant la période printemps-été. Il a donc choisi d'adapter les vêtements des figurants aux saisons.
Enfin, il a souligné que la photographie ne tend sur aucun point à la vulgarité et au contraire tend à présenter l'ensemble d'une manière sympathique et aussi claire que possible. Il a précisé qu'il regrette ce malentendu.

Décision du Jury

Le Jury a constaté que cette annonce montre un homme aidé par deux hôtesses de la société Initial à se laver/se sécher les mains. Le Jury est d'avis que cette représentation ne contient pas de connotation sexuelle et met clairement en avant l'aspect service d'Initial. Eu égard à ce qui précède, il est d'avis que cette publicité n'est ni vulgaire ni humiliante et n'est pas de nature à porter atteinte à la dignité de la femme.

A défaut d'infractions aux dispositions légales ou autodisciplinaires, le Jury a estimé n'avoir pas de remarques à formuler.