ING - 13/01/2016

Annonceur: 
ING
Produit/Service: 
ING Lion Account
Média: 
Quotidien
Critères d'examen: 
Responsabilité sociale
Représentation de la personne/dignité humaine
Initiative: 
Consommateur
Catégorie: 
Finance et assurances
Type de décision: 
Pas de remarque
Date de clôture: 
Mercredi, 13 janvier 2016
Description de la publicité

La publicité avec le titre « Emménager avec votre moitié en 2016, c’est votre choix » montre une femme d’un certain âge avec un homme plus jeune à une table avec des petits gâteaux. L’homme pose la main sur l’épaule de la femme en lui chuchotant quelque chose à l’oreille et ils rient tous les deux.

Dans un cadre orange se trouve également le texte suivant:
« Nous faisons tout pour le rendre possible.
Comme pour Lucas et Sophie. Sophie est folle de Lucas… comme une grand-mère l’est de son petit-fils. Sauf que Sophie n’est pas la grand-mère de Lucas. Ils sont amoureux. Et là ils dégustent ensemble des pâtisseries. Avec une seule fourchette. Car Lucas et Sophie partagent tout. Bientôt même leur compte en banque. Ils vont ouvrir ensemble un ING Lion Account, le compte commun idéal. Et pratique aussi, puisque l’ING Lion Account permet de disposer de deux cartes de banque gratuites pour le même compte. Alors Lucas et Sophie peuvent bien avoir 20 ans d’écart, leur compte en banque, lui, sera toujours le même.

Demandez votre compte à vue gratuit sur ing.be. »

Motivation de la plainte

Le plaignant a souligné que l’annonceur écrit dans la publicité qu’un jeune homme a une relation avec une femme qui a vingt ans de plus. La publicité semble être d’avis qu’une telle relation est très bizarre, d’autant plus qu’elle écrit « sauf que (…) ». Selon le plaignant, elle exprime donc un jugement sur la relation. Et cela, alors que la publicité a, selon le code de conduite international, une responsabilité sociale et qu’elle ne peut donc pas stigmatiser des couples avec une différence d’âge. C’est bien cela que la publicité fait dans ce cas-ci, selon le plaignant.

Position de l'annonceur

L’annonceur regrette que quelqu’un considère sa campagne comme discriminante parce que c’est justement le contraire de ce qu’il veut atteindre. Avec sa nouvelle campagne, il veut faire savoir que tout le monde est le bienvenu chez lui, quels que soient les choix qu’on fait.

Il a illustré cela à l’aide de différents choix de vie: l’histoire d’un couple avec une différence d’âge, l’histoire du lourd premier emploi d’un étudiant, le couple séparé qui commence une nouvelle vie, la grand-mère qui épargne pour une résidence secondaire, le couple qui parcourt le monde avec une caravane, … Toutes des histoires qui illustrent des choix de vie.  Des choix qui sont parfois faciles, parfois plus difficiles. Des choix évidents et des choix plus surprenants. Et surtout: des choix que l’annonceur en tant que banque laisse le consommateur libre de faire et qu’il ne juge pas.

Décision du Jury

Le Jury a constaté que la publicité avec le titre « Emménager avec votre moitié en 2016, c’est votre choix » montre une femme d’un certain âge avec un homme plus jeune.

Suite à la réponse de l’annonceur, le Jury a noté que l’objectif de la campagne est de faire savoir que tout le monde est le bienvenu, quels que soient les choix faits, et que cela est illustré à l’aide de différents choix de vie.

Le Jury est d’avis que la publicité en question ne contient pas d’éléments visuels ou textuels qui sont de nature à discriminer sur base de l’âge ou à dénigrer certains choix de vie.

Le Jury a dès lors estimé que la publicité n’est pas contraire aux Règles du JEP en matière de représentation de la personne.

A défaut d’infraction aux dispositions légales et autodisciplinaires, le Jury a dès lors estimé n'avoir pas de remarques à formuler sur ce point. 

Suite

A défaut d’appel, ce dossier a été clôturé.