ICI PARIS XL - 10/05/2017

Annonceur: 
ICI PARIS XL
Produit/Service: 
Mascara
Média: 
Radio
Critères d'examen: 
Responsabilité sociale
Représentation de la personne/dignité humaine
Initiative: 
Consommateur
Catégorie: 
Produits cosmétiques
Type de décision: 
Pas de remarque
Date de clôture: 
Mercredi, 10 mai 2017
Description de la publicité

Voix de femme : « Je mets mon mascara qui me fait des cils incroyables. Puis j’entre dans son bureau, je le regarde droit dans les yeux et je lui demande cash une augmentation. Et je repars, avec mon augmentation. ».
VO : « Boostez votre confiance en vous chez Ici Paris XL. En ce moment, 20% de réduction sur tous les mascaras en parfumerie ou sur iciparisxl.be. Ici Paris XL, osez être vous. ».

Motivation de la plainte

Le plaignant trouve que la publicité est sexiste et renforce les préjugés sur les femmes. Selon lui, aucune femme n'a besoin d'être maquillée pour recevoir une augmentation, au même titre qu'un homme elle la recevra par la qualité de son travail.

Position de l'annonceur

L’annonceur a communiqué que la campagne « Osez être vous » tourne autour de la confiance en soi et des manières pour la booster, en utilisant le bon maquillage ou les bons produits de soin pour peaufiner son look, ou en choisissant le parfum qui vous va et qui vous fait vous sentir bien.

L’annonceur insiste sur le fait qu’il n’a jamais eu l’intention de générer un sentiment négatif auprès du public. La campagne tourne autour de l’idée que lorsqu’on se sent bien, on se surpasse et on a le sentiment d’avoir le monde à ses pieds.

Décision du Jury

Le Jury a pris connaissance du spot radio en question et est d’avis que celui-ci vise à exprimer le fait que les produits de l’annonceur permettent de renforcer la confiance en soi et que ceci ressort clairement de la voix-off.

Il est également d’avis que le spot met en scène une femme qui décide de se maquiller pour elle-même et que le message du spot porte sur la confiance en soi et non sur la séduction.

Le Jury a estimé que la femme n’est pas présentée de manière négative et que la publicité ne remet pas ses compétences professionnelles en question.

Dans ce contexte, il a dès lors estimé que ce spot radio n’est pas de nature à discriminer les femmes et n’est pas contraire aux Règles du JEP en matière de représentation de la personne.

A défaut d’infractions aux dispositions légales ou autodisciplinaires, le Jury a estimé n’avoir pas de remarques à formuler sur ce point.

Suite

A défaut d’appel, ce dossier a été clôturé.