HUBO - 18/02/2020

Annonceur: 
HUBO
Produit/Service: 
Cleaningbox
Média: 
E-mailing
Critères d'examen: 
Responsabilité sociale
Représentation de la personne/dignité humaine
Initiative: 
Consommateur
Catégorie: 
Entretien et bricolage
Type de décision: 
Pas de remarque
Date de clôture: 
Mardi, 18 février 2020
Description de la publicité

La publicité pour la “cleaningbox” de l'annonceur mentionne entre autres “2 aspirateurs pour le prix d’1” et un prix promotionnel, avec une image de produits d’entretien et à côté, deux jeunes femmes qui font comme si elles jouaient de la guitare avec un aspirateur.  
En dessous, entre autres le texte suivant :  
“Grâce à la CleaningBOX Hubo, faire le ménage est une fête! Le contenu? 
Un aspirateur-balai sans fil 2-in-1 Domo (valeur €149) 
Un aspirateur A+ avec sac Domo (valeur €99) 
Une caisse pliable solide remplis de matériel de nettoyage et d'agréables surprises (valeur €37) 
Des bons de réduction Hubo et un ticket ‘Grattez et Gagnez’”. 

Motivation de la plainte

Selon la plaignante, cette publicité ne convient pas à notre époque à bien des égards. 
Elle a mentionné que montrer deux jeunes femmes s'amuser avec un aspirateur ne convient pas à l'image contemporaine d'une femme. 
Elle est également d'avis que ces boîtes de nettoyage ne doivent pas être présentées avec une photo liée au sexe et se demande pourquoi deux femmes sont représentées au lieu d'un homme et d'une femme par exemple. 
De plus, elle trouve l’utilisation de telles jeunes femmes, qui sont clairement trop jeunes pour avoir leur propre foyer, encore plus inappropriée. Selon elle, cela renforce l'image que les jeunes femmes se font qu'elles sont responsables du nettoyage et doivent également en faire une fête. 

Position de l'annonceur

L'annonceur a communiqué que l'action avec la boîte de nettoyage est une action annuelle pour laquelle il choisit chaque année une image différente via laquelle il ne veut absolument pas communiquer des messages sexistes. En 2017, il a représenté un homme et une femme, où l'homme est représenté comme celui qui fait le ménage tandis que la femme va sortir. En 2018, il a représenté un homme et une femme qui font le ménage ensemble. En 2019, il a de nouveau opté pour l'image de deux hommes s'attaquant à la saleté dans le style James Bond, chacun avec un aspirateur. Cette année, il a en effet choisi une photo de deux jeunes femmes qui semblent jouer de la guitare sur leur aspirateur. 

Il a indiqué qu'en utilisant chaque fois une image différente avec une composition de sexes différente, il essaie justement de créer une image non genrée et diversifiée des différentes formes de cohabitation qui existent. Il n'est donc pas d'accord avec l'affirmation de la plaignante selon laquelle un ménage ne devrait être représenté qu'avec un homme et une femme. 

L'annonceur a de plus fait valoir que les jeunes femmes ne sont pas représentées comme si elles nettoyaient réellement avec les aspirateurs. Elles utilisent les aspirateurs comme des guitares imaginaires. À travers ses messages publicitaires, il essaie toujours de présenter ses produits de manière légère, ludique et attractive. Selon lui, cette action publicitaire n'évoque dès lors nullement l'image de jeunes femmes qui font le ménage mais seulement de deux jeunes femmes qui utilisent les aspirateurs à d'autres fins de manière ludique. 

Décision du Jury

Le Jury a pris connaissance de la publicité en question et de la plainte qui la concerne.  

Il a constaté que cette publicité qui promeut la “cleaningbox” de l’annonceur, qui comprend entre autres deux aspirateurs à un prix avantageux, montre deux jeunes femmes qui font comme si elles jouaient de la guitare avec les aspirateurs. 

Suite à la réponse de l’annonceur, il a noté que la “cleaningbox” est une action annuelle où il essaie ces dernières années d’être neutre en termes de genre dans sa publicité en utilisant chaque fois une image différente avec des compositions de genres différentes. 

Selon le Jury, la manière dont les femmes sont représentées en l'espèce est une image ludique d'une utilisation imaginaire du produit et la publicité ne contient pas d'éléments visuels ou textuels qui impliqueraient à l'égard des jeunes femmes ou plus généralement que passer l'aspirateur et nettoyer serait la tâche exclusive des femmes ou qu'elles, en particulier, devraient considérer cela comme une fête. 

Il est également d’avis que la publicité n’est pas de nature à contribuer à perpétuer des stéréotypes allant à l’encontre de l’évolution de la société.  

Compte tenu de ce qui précède, le Jury a estimé que la publicité n’est pas contraire aux Règles du JEP relatives à la représentation de la personne et ne témoigne pas non plus d’un manque de juste sens de la responsabilité sociale dans le chef de l’annonceur. 

A défaut d’infraction aux dispositions légales et autodisciplinaires, le Jury a estimé n'avoir pas de remarques à formuler sur ces points.  

Suite

A défaut d’appel, ce dossier a été clôturé.