HENNES & MAURITZ - 10/12/2019

Annonceur: 
HENNES & MAURITZ
Produit/Service: 
Vêtements
Média: 
Télévision
Critères d'examen: 
Responsabilité sociale
Décence et bon goût
Initiative: 
Consommateur
Catégorie: 
Textiles et habillement
Type de décision: 
Pas de remarque
Date de clôture: 
Mardi, 10 décembre 2019
Description de la publicité

Sur fond de musique de Noël, le spot montre des personnes d’origines diverses : un homme assis dans un divan, qui lit et caresse son chat, un homme et une femme qui se reposent, une famille à côté d’un sapin de Noël (« Chemise € 9,99 »), une fillette déguisée en chef coq qui apporte à manger à son papa, deux hommes qui s’embrassent sur la bouche, un groupe de jeunes qui rentrent dans un snack, une femme dans un bus (« Robe € 19.99 ») qui sourit à un homme plus âgé déguisé en père Noël. A la fin apparaît le texte « Profitez de l’instant présent. » puis le logo de l’annonceur et « Joyeuses Fêtes ! ».

Motivation de la plainte

1) Le plaignant a communiqué ne pas être contre les homosexuels mais trouve exagéré d’en faire des publicités et par la même occasion de promouvoir l'homosexualité. Il a ajouté que ces publicités sont vues par nos enfants en construction pour qui ce message peut être mal interprété. Bien que l'on prône à tout va la diversité, il se pose des questions par rapport au message qui serait : « Pas grave si tu n’as pas de petite amie, tu auras un petit copain ».

2) Le plaignant a précisé qu’il n’est pas du tout homophobe mais qu’il y a selon lui et son entourage des limites qui sont dépassées. Il trouve cela très embarrassant quand après la scène, vulgaire à ses yeux, où on voit deux jeunes hommes s'embrasser, les très jeunes enfants lui demandent pourquoi ils font ça.

Position de l'annonceur

L’annonceur a communiqué que sa marque est synonyme de diversité et d'égalité en ce qui concerne le sexe, l'âge, l'origine ethnique, les convictions religieuses ou l'orientation sexuelle. Sa publicité le reflète lui, en tant qu'entreprise, ses valeurs et le monde qui nous entoure, sans promouvoir aucun style de vie spécifique.

Décision du Jury

Le Jury a pris connaissance de la publicité en question et des plaintes qui la concernent.

Il a constaté que le spot montre des images successives de différentes personnes, de sexe, de couleur et d’âge variés, dont une image de deux hommes qui s’embrassent sur la bouche.

Suite à la réponse de l’annonceur, le Jury a bien noté que selon lui, la publicité montre notamment le monde qui nous entoure, sans promouvoir aucun style de vie spécifique.

Le Jury est d’avis que la publicité concernée montre en effet des images reflétant la société actuelle en général.

Compte tenu de ce contexte social actuel, le Jury a estimé que les images sur lesquelles portent les plaintes ne sont ni choquantes ni indécentes et ne témoignent pas non plus d’un manque de juste sens de la responsabilité sociale.

Il a également estimé que les images en question ne sont pas de nature à causer un préjudice mental ou moral aux enfants ou aux adolescents.

Il a dès lors estimé que cette publicité n'est pas contraire aux dispositions du Code de la Chambre de Commerce Internationale (Code ICC) ni aux Règles du JEP relatives à la représentation de la personne.

A défaut d’infractions aux dispositions légales ou autodisciplinaires, le Jury a estimé n’avoir pas de remarques à formuler sur ces points.

Suite

A défaut d’appel, ce dossier a été clôturé.