HEGO MOBILE - 14/10/2020

Annonceur: 
HEGO MOBILE
Produit/Service: 
Aides à la mobilité
Média: 
Internet
Critères d'examen: 
Responsabilité sociale
Décence et bon goût
Représentation de la personne/dignité humaine
Initiative: 
Consommateur
Catégorie: 
Autres biens et services
Type de décision: 
Avis de réserve
Date de clôture: 
Mercredi, 14 octobre 2020
Description de la publicité

La bannière sur le site web de l’annonceur avec au milieu des informations sur un weekend d’ouverture montre des deux côtés la même photo de deux personnes âgées nues, un homme et une femme, chacune sur leur scooter.

Le message Facebook avec des informations sur un weekend d’ouverture et une action de réduction montre la même photo avec l’homme qui dit “Ik heb het gevoel dat ik wat vergeten ben!”, et la femme “Och Harry… Rijden maar! 10% op alles*!”.

Motivation de la plainte

Le plaignant trouve cette publicité très déplacée et offensante pour les personnes qui ont besoin d'un tel moyen de transport et trouve dénigrant que les personnes âgées soient dépeintes comme « démentes ».

Position de l'annonceur

L'annonceur a communiqué que sa publicité est tout sauf destinée à choquer. C'est une image que l'on peut trouver librement sur internet. Puisqu'il entre en contact étroit avec des personnes moins valides, il ne se moque ni ne rit de ce groupe de population. Il porte ce groupe dans son cœur et il ressent une grande sympathie, d'où son choix d'exercer sa profession dans ce domaine.
Son idée derrière cela est que ces personnes étaient très pressées de venir à ses journées portes ouvertes. En aucun cas il ne fait référence à une possible démence dans ce groupe.
Il s'est excusé auprès de ceux qui s'en offusquaient. Il a également tenu à mentionner qu'il a reçu beaucoup de réactions positives de la part de personnes âgées et moins valides qui ont trouvé cette publicité « drôle » et même « hilarante ».
Il a enfin communiqué que cette publicité a déjà été supprimée et n'apparaîtra plus car elle a involontairement offensé un certain groupe de personnes.

Décision du Jury

Le Jury a pris connaissance des annonces en question et de la plainte qui les concerne.

Suite à la réponse de l'annonceur, il a noté que celui-ci n'avait pas du tout l'intention de choquer avec l'image en question qu'on peut librement trouver sur internet et avec laquelle il entendait illustrer que les personnes étaient très pressées de se rendre à ses journées portes ouvertes, sans faire allusion à une possible démence.

Compte tenu du caractère irréaliste de l'image et de l'invitation à se dépêcher pour le weekend d'ouverture, le Jury est d'avis que le consommateur moyen ne percevra pas la publicité en question comme une moquerie du public cible de l'annonceur.

Le Jury a dès lors estimé que les annonces ne sont pas de nature à dénigrer le groupe de population des personnes moins valides ou âgées.

Cependant, il est d'avis que la nudité utilisée pour véhiculer le message commercial en question témoigne de mauvais goût.

Compte tenu de ce qui précède, le Jury a donc estimé devoir formuler un avis de réserve conformément à l'article 1 de son règlement et en appelle à la responsabilité de l’annonceur.

Un avis de réserve implique que l’annonceur est libre concernant la suite qu’il donne à cet avis.

A cet égard, le Jury a pris bonne note du fait que l'annonceur a déjà supprimé les publicités en question.

Suite

A défaut d’appel, ce dossier a été clôturé.