GROUP S - 21/04/2017

Annonceur: 
GROUP S
Produit/Service: 
Secrétariat social
Média: 
Radio
Critères d'examen: 
Responsabilité sociale
Initiative: 
Consommateur
Catégorie: 
Autres biens et services
Type de décision: 
Pas de remarque
Date de clôture: 
Vendredi, 21 avril 2017
Description de la publicité

Dans le spot radio, on entend la conversation suivante :
Vincent : « Group S Secrétariat Social, Vincent, bonjour. »
Sophie : « Oui, c’est encore Sophie, la secrétaire de Monsieur Lemax. »
Vincent : « Ah Sophie, comment va Monsieur Lemax ? »
Sophie : « Bah, on a des problèmes avec le personnel maintenant. »
On entend en arrière fond une foule qui scande : « Lemax, démission ! »
Vincent : « Mais enfin, Group S s’occupe aussi des négociations avec le personnel. »
On entend une voix d’homme : « Sophie, à l’aide ! »
Sophie : « Ah bon ? Et vous gérez aussi les préavis ? »
Vincent : « Bien sûr, et même toute la procédure, pourquoi ? »
Sophie : « Parce que je sens que Monsieur Lemax pourrait peut-être en avoir besoin. »
Jingle + VO : « Group S, le secrétariat social qui vous écoute, vous conseille et vous propose des solutions RH pour votre statut d’indépendant et votre entreprise. Group S, vous pouvez compter sur nous. »

Motivation de la plainte

1) Le plaignant est écœuré par la publicité qui trouve très drôle que cette société s'occupe aussi de licencier des gens, de gérer des grèves et des préavis ; cela semble très jubilatoire.

2) Le plaignant trouve scandaleux et de très mauvais goût, par les temps qui courent, qu'on évoque l'assistance du secrétariat dans l'envoi de préavis aux travailleurs de l'entreprise.

3) Dans cette période de licenciements tous azimuts et de précarisation du travail, le plaignant trouve indécent vis-à-vis des travailleurs concernés d'utiliser cette situation à des fins commerciales.

4) Le plaignant trouve cette publicité très choquante dans le contexte socio-économique actuel et dénigrante à de multiples égards envers le droit du travail.

Position de l'annonceur

L’annonceur a communiqué que sa cible, en tant que secrétariat social, ce sont les employeurs. Il a donc opté pour un script qui évoque des problématiques que peuvent rencontrer les employeurs et ce, en utilisant de l’humour au second degré.
La gestion du personnel, c’est son métier. Dans le script, il vient en aide à son client et à sa secrétaire qui demande si on peut gérer le préavis de son patron car elle pense qu’il ne s’en sortira pas.
L’annonceur pense donc que le spot a été mal compris. Dans le slogan de fin, il propose ses solutions RH pour justement éviter ce genre de désagrément.

Décision du Jury

Le Jury a constaté que dans le spot radio on entend une conversation téléphonique fictive entre une secrétaire et un secrétariat social afin de promouvoir les services de l’annonceur.

Le Jury a tout d’abord souligné que dans la publicité, il s’agit des services mêmes de l’annonceur qui consistent entre autres à gérer une procédure de préavis, que ce soit celui du personnel ou celui du patron comme c’est le cas dans la situation mise en scène par le spot.

Le Jury est d’avis que le ton de la publicité est léger et que le spot radio n’est pas de nature à choquer le consommateur moyen.

Dans ce contexte, le Jury a estimé que la publicité n’est pas de nature à stigmatiser ou à dénigrer une certaine catégorie de personnes et ne porte pas non plus atteinte à leur dignité.

A défaut d’infractions aux dispositions légales ou autodisciplinaires, le Jury a estimé n’avoir pas de remarques à formuler sur ces points.

Suite

A défaut d’appel, ce dossier a été clôturé.