GREENPEACE - 31/03/2015

Annonceur: 
GREENPEACE
Produit/Service: 
Campagne relative à l’énergie nucléaire
Média: 
Internet
E-mailing
Critères d'examen: 
Responsabilité sociale
Représentation de la personne/dignité humaine
Initiative: 
Consommateur
Catégorie: 
Autres biens et services
Type de décision: 
Pas de remarque
Date de clôture: 
Mardi, 31 mars 2015
Description de la publicité

L’e-mailing et le site internet montrent un visuel où on voit une main prendre une mesure entre le pouce et l’index. A côté, on lit le texte « Quelle taille a la vôtre ? » et en dessous:
« 1. Mesurez votre fissure
2. Shootez-la
3. Partagez-la ».

Motivation de la plainte

La plaignante s’est sentie insultée en tant que consommatrice féminine et attaquée dans son intégrité. Elle trouve cette interpellation offensante et dénigrante.
Selon la plaignante, ce jeu de mots est très malencontreux. Bien qu’elle comprenne le lien avec la campagne, Greenpeace devrait au moins être conscient de la nuance sexiste et indécente de sa campagne.
Faire allusion à l’organe sexuel féminin en menant une action concernant les fissures dans un réacteur nucléaire témoigne d’un très mauvais goût et est une interpellation inconvenante du consommateur. (Selon la plaignante, ce serait aussi le cas si on faisait allusion à l’organe sexuel masculin.) Vu que le jeu de mots ne touche que les femmes et que c’est aussi la seule salutation « personnelle » dans le mail, cela a aussi une connotation très sexiste.
 

Position de l'annonceur

L’annonceur a communiqué que le titre de l’action renvoie aux plus de 13.000 fissures d’un maximum de 18 cm qui ont été découvertes dans la cuve du réacteur nucléaire de Doel 3. Il a demandé aux citoyens de manifester leur inquiétude concernant ces fissures en envoyant des photos de fissures pour ainsi égaler la longueur totale de toutes les fissures de Doel 3.
Il n’a voulu offenser personne avec cette action et est surpris qu’un slogan qui vise clairement la problématique des fissures dans les centrales nucléaires belges et qui invite le citoyen de manière créative à participer à la partie en ligne de l’action soit perçu de cette manière. Il n’a d’ailleurs reçu aucun envoi équivoque qui aille dans le sens de la plainte et à aucun moment le débat public n’a été mené avec des arguments qui sont mentionnés dans la plainte. C’est pourquoi l’annonceur est d’avis qu’il s’agit ici d’une interprétation purement personnelle pour laquelle il ne peut pas être tenu responsable.

Décision du Jury

Le Jury a pris connaissance de la communication avec le titre “Hoe groot is uw scheur?” en néerlandais et « Quelle taille a la vôtre ? » en français.

Il a constaté que l’action ainsi annoncée consiste à faire envoyer par les citoyens des photos de fissures pour égaler ainsi la longueur totale de toutes les fissures de Doel 3.

Le Jury est d’avis que le titre de l’e-mailing peut être interprété par certains consommateurs comme faisant allusion à l’organe sexuel féminin (version néerlandaise) ou masculin (version française).

Le Jury a néanmoins estimé que cette publicité ne porte pas atteinte à la dignité de la femme ou de l’homme et n’est pas non plus dénigrante.

Le Jury a également estimé que cette publicité n’est pas de nature sexiste et n’offense pas les normes de décence couramment admises.

Le Jury a donc estimé que la publicité n’est pas contraire aux Règles du JEP en matière de représentation de la personne.

A défaut d’infraction aux dispositions légales et autodisciplinaires, le Jury a estimé n'avoir pas de remarques à formuler sur ce point.

Suite

A défaut d’appel, ce dossier a été clôturé.