GREEN BEANS - 19/03/2001

Annonceur: 
GREEN BEANS
Produit/Service: 
Eco-Lino Nettoyant WC
Média: 
Autre média
Critères d'examen: 
Environnement
Catégorie: 
Entretien et bricolage
Type de décision: 
Décision de modification ou d’arrêt
Date de clôture: 
Lundi, 19 mars 2001
Description de la publicité

L'étiquetage comporte la mention « ECO LINO Cleaning Power » - « Biodégradable › 98%* » - « *OECD – Screening test/Ecetoc ». Une sorte de label représentant un arbre indique « Ecolino Ecological concept ».

Motivation de la plainte

Le suffixe « Eco » a une signification absolue. Un nettoyant WC même biodégradable à plus de 98 % ne peut être considéré comme « eco », car il y a toujours des restes dangereux. Il y a infraction à l'art. 7 et à l'art. 1 du code de la publicité écologique, car la préoccupation pour l'environnement est exploitée. Il n'y a pas de référence aux conséquences pour le milieu pendant le cycle de vie du produit et de l'emballage.

Position de l'annonceur

L'annonceur a fait valoir que le mot « ECO » fait partie de sa marque déposée « Ecolino Cleaning Power ».

Décision du Jury

Le Jury s'est dès lors déclaré incompétent pour examiner ces termes. A cette occasion, il a constaté que l'emballage en question porte une sorte de label avec l'image d'un arbre et la mention « Ecolino Ecological Concept ». Il a demandé à l'annonceur de communiquer l'explication et les preuves nécessaires, conformément aux art. 13 et 14 du code de la publicité écologique.
L'annonceur a fait savoir que ce label a été conçu lors de la création de la marque Ecolino afin de distinguer le caractère écologique de cette marque des fabricants et produits traditionnels et que le concept est décrit en détail sur l'emballage. Après examen de l'emballage, le Jury a estimé que l'utilisation du logo « Ecolino Ecological Concept » avec l'image d'un arbre ne respecte pas l'art 13 du code, étant donné qu'il peut prêter à confusion pour les consommateurs qui peuvent y voir le label d'une instance officielle ou indépendante. Par ailleurs, les indications reprises sur l'emballage étant rédigées d'une façon générale (production écologique et humaine, charge minimale pour l'environnement,…) et à défaut de justification, le Jury a considéré ces mentions comme preuves insuffisantes au sens de l'art. 14 du code. Il a dès lors recommandé de ne plus utiliser le logo.

Suite

L'annonceur a fait savoir que le logo sera supprimé lors de la commande des nouvelles étiquettes soit dans un délai de 4 mois