GERVI - 07/04/2020

Annonceur: 
GERVI
Produit/Service: 
Sauna - hammam - cabine infrarouge
Média: 
Internet
Critères d'examen: 
Loyauté
Véracité
Responsabilité sociale
Initiative: 
Consommateur
Catégorie: 
Autres biens et services
Type de décision: 
Décision de modification ou d’arrêt
Date de clôture: 
Mardi, 7 avril 2020
Description de la publicité

Sur la page du site web concerné, sous le titre “Lees alle updates over het Corona virus hier. - Stay healthy, stay safe!”, à côté d’informations générales sur la disponibilité des services de l’annonceur, se trouvaient entre autres les textes suivants au moment de la plainte :  

“16/03/2020: Voorkomen is beter dan genezen 
TIP: Gebruik je sauna, stoomcabine of infraroodcabine én bescherm jezelf en je gezin tegen het Corona virus! 
Maak er in deze tijd dan zeker gebruik van! Het is bewezen dat gebruik van de sauna, infraroodcabine en stoomcabine een positief effect heeft op het genezingsproces van griep. Zo ook voor het Corona virus!  
Het coronavirus is zeer temperatuurgevoelig. Daarom raden we aan om een sauna te gebruiken met een hoge temperatuur (80-90°C) en de droge hete lucht goed in te ademen. Dit zal de hoeveelheid virus verminderen en verzwakken. Ook het gebruik van de infraroodcabine of stoomcabine kan je immuniteit verhogen. 
Salt Pro X: zuiverende zeelucht 
Om een longontsteking te voorkomen kan droge zoutinhalatie (Microzout) nuttig zijn. Het zout zal de natuurlijke zuivering van de longen activeren en heeft bovendien een ontstekingsremmende werking. Het stimuleert de doorbloeding van de longen en ondersteunt zo de natuurlijke "reiniging" van de longen en de hele luchtwegen. 
Saunagebruik en zoutinhalatie zijn daarom uitermate geschikt om het risico op een corona-infectie te verminderen of in geval van een infectie de effecten te verzachten en sneller te herstellen.”  

“17/03/2020: Houdt het Corona virus je wakker? Je HotSpring Spa kan helpen! 
We worden momenteel overspoeld met negatieve berichtgeving. Dit zaait paniek, angst en misschien houdt het jou ook wel wakker ’s nachts?  
Echter, wanneer ons lichaam niet de rust (slaap) krijgt die het nodig heeft, heeft dit een verzwakkend effect op ons immuunsysteem. En dit maakt ons net meer vatbaar voor het virus. Vaak horen we: “Het is niet dat ik niet wil slapen. Ik kan gewoon niet slapen. Het is niet dat mijn lichaam niet moe is. Het zijn mijn gedachten. Ik kan mijn hoofd gewoon niet uitzetten.” 
Onze tip: Ga in je spa 1 uur tot 45 minuten vooraleer je naar bed gaat. Dit kan ’n wereld van verschil maken! 
Je lichaam onderdompelen in het warme water kan alles veranderen… Zowel op fysiologisch als mentaal niveau. Het warme water: 
•Helpt je lichaam te ontspannen 
•Verzacht pijnlijke spieren 
•Brengt je geest tot rust 
•Brengt je zenuwstelsel in balans (van “fight or flight” naar “rest and digest”) 
•Helpt je stress los te laten en de dag af te sluiten… 
Wanneer je dan uiteindelijk in bed ligt, bevindt je lichaam zich in de ideale staat om snel aan een deugddoende nachtrust te beginnen…”  

Motivation de la plainte

Le plaignant se demande sur quelle base l'annonceur sait que ses produits contribuent réellement à se protéger contre le coronavirus. Il lui semble fort que ce serait si simple. Selon lui, cela ressemble plus à une tentative d'exploiter commercialement cette situation de crise. 

Position de l'annonceur

L'annonceur a d'abord communiqué qu'il était scientifiquement prouvé que l'utilisation régulière d'un sauna augmente le système immunitaire et s'est référé aux informations de son fournisseur à ce sujet. 
Selon lui, l'utilisation du sauna est donc, tout comme une alimentation saine, un sommeil suffisant, suffisamment d'exercice, la pleine conscience, une des méthodes qu'on peut mettre en œuvre maintenant pour prendre soin de soi. Il a dès lors considéré qu'il était de son devoir d'informer ses clients qu'ils peuvent maintenant certainement utiliser leur sauna pour rendre leur corps plus résistant. 

Suite à la demande du Jury de fournir également des preuves plus précises concernant l'efficacité spécifique revendiquée sur son site internet pour ses produits en ce qui concerne le coronavirus actuel, l'annonceur a ensuite communiqué qu'il avait initialement considéré le coronavirus comme un « virus normal », d’où sa formulation initiale en ligne, mais qu'il se rend maintenant compte que ce n'est pas le cas. 
Il a donc adapté la formulation sur son site internet.  
Les références à un lien possible entre l'utilisation du sauna et le coronavirus ont été supprimées et n'apparaîtront plus à l'avenir. 
L'annonceur a ajouté qu'il était de bonne foi et n'avait absolument aucune intention de répandre des mensonges ou de mal informer le lecteur. 

Décision du Jury

Le Jury a pris connaissance des publications sur le site internet de l'annonceur en question et de la plainte qui les concerne. 

Il a constaté que les deux messages concernés, du 16 mars et du 17 mars 2020, mentionnent spécifiquement le coronavirus et les effets bénéfiques des produits de l'annonceur en ce qui concerne ce virus et la maladie qui en découle, et se trouvent dans une section sur le site web intitulée “Lees alle updates over het Corona virus hier. - Stay healthy, stay safe!”, sur laquelle on arrive en cliquant sur la bannière avec “Corona virus en Gervi – Alle updates” en haut de la page d'accueil du site web. 

Le Jury a ensuite noté que l'annonceur avait initialement répondu en se référant aux informations générales de son fournisseur concernant les bienfaits pour la santé des saunas et des produits connexes en général, qu'il a reprises sur son site internet, mais n'a pas été en mesure de fournir du matériel plus précis pour étayer l'efficacité spécifique revendiquée par rapport au coronavirus actuel. 

Il a également noté que, dans une réponse complémentaire, l'annonceur a cependant communiqué avoir reconnu son erreur et qu'il a notamment adapté le texte du message du 16 mars. 

Cependant, le Jury est d'avis que tant le message initial du 16 mars que le message initial du 17 mars font clairement la promotion des produits de l'annonceur spécifiquement pour la prévention des infections par le coronavirus et pour accélérer la guérison d'une maladie due à la contamination et que cette publicité peut ainsi inciter le consommateur moyen à acheter les produits promus afin de se protéger dans la crise sanitaire actuelle ou de se sentir adéquatement protégé en les utilisant s'il les possède déjà. 

Il souligne toutefois à cet égard non seulement que l'annonceur a omis de fournir la justification nécessaire de ses allégations à cet égard mais également que le coronavirus, sur la base des informations actuellement disponibles, peut également atteindre des personnes en parfaite santé sans raison apparente. 

Le Jury a dès lors estimé que la publicité en question est de nature à induire le consommateur moyen en erreur et à exploiter son manque d'expérience ou de connaissances au sens des articles 4, 5 et 6 du Code de la Chambre de Commerce Internationale (Code ICC). 

Il a également estimé que la publicité exploite ainsi les sentiments de peur présents auprès du public, ce qui est contraire à l'article 2, alinéa 2, du code ICC.  

Enfin, il a estimé que les infractions susmentionnées sont encore toujours présentes dans la version modifiée de l'article du 16 mars car elle associe encore toujours clairement, quoique plus implicitement qu'auparavant, les produits de l'annonceur à une prétendue résistance au coronavirus. 

Compte tenu de ce qui précède et sur la base des dispositions susmentionnées, le Jury a donc demandé à l'annonceur de ne plus diffuser les deux messages concernés. 

Suite

L'annonceur a supprimé les messages en question.