GAMMA - 11/09/2001

Annonceur: 
GAMMA
Produit/Service: 
Silicones
Média: 
Magazine
Critères d'examen: 
Représentation de la personne/dignité humaine
Initiative: 
Association socio-culturelle
Catégorie: 
Entretien et bricolage
Type de décision: 
Pas de remarque
Date de clôture: 
Mardi, 11 septembre 2001
Description de la publicité

Sous le titre « Peut-on vous conseiller nos silicones », l’annonce montre le torse d’une jeune femme blonde en bikini avec une grosse poitrine.

Motivation de la plainte

L’annonce est dénigrante pour la femme parce que la poitrine féminine est traitée comme la marchandise silicone et son égalité avec le sexe masculin est déniée.

Position de l'annonceur

L’annonceur a fait valoir que son intention était de se moquer d’une façon humoristique, même légèrement anarchique de ses propres promotions, produits et services, parce qu’il est convaincu que la dérision vis-à-vis de soi-même est l’arme la plus adéquate pour gagner la faveur du public.  Le message est adapté en fonction de la cible et du médium utilisé.  Estimant amusante l’idée d’utiliser les clichés « maillots de bains » de P-Magazine comme point de départ créatif afin de les lier avec un clin d’œil à ses produits, sans vouloir être perçu comme sexiste, il considère qu’il ne traite pas les femmes comme de la marchandise, mais qu’il fait une simple comparaison associative et non une assimilation. Il a souligné qu’il n’avait jamais eu l’intention de diffuser les annonces hors du contexte de ce magazine pour hommes. 

Décision du Jury

Le Jury a constaté que l’ annonce a seulement été publiée dans P-Magazine. Compte tenu du contexte spécifique de ce magazine, il a estimé que l’annonce n’ est pas discriminante vis-à-vis de la femme et ne porte non plus atteinte à sa dignité humaine. Elle montre effectivement une femme dans une certaine attitude, mais sans caractéristiques sexuellement méprisantes ou indécentes. Aucun comportement spécifique qui serait dénigrant pour la femme ou qui la réduit à un objet n’est montré. Vu le contexte dont question, il n’a dès lors pas formulé de remarque.