GAIA - 15/09/2020

Annonceur: 
GAIA
Produit/Service: 
Campagne pour la stérilisation des chats
Média: 
Télévision
Critères d'examen: 
Décence et bon goût
Autres
Initiative: 
Consommateur
Catégorie: 
Autres biens et services
Type de décision: 
Pas de remarque
Date de clôture: 
Mardi, 15 septembre 2020
Description de la publicité

Le spot montre une enseigne néon clignotante qui forme le texte “Laat je poesje knippen, voor ze begint te wippen.” avec le logo de l’annonceur en continu à l’image.
En dessous, un dessin également avec des lampes néon de l’arrière d’un chat avec une étoile qui clignote à la place des parties sexuelles.
Voix d’homme: “Tips voor echte lovers.”
Voix de femme: “Laat je poesje knippen, voor ze begint te wippen.”
Voix d’homme: “Goeie baasjes laten hun kat steriliseren. Meer info op gaia.be.”

Motivation de la plainte

1) Le plaignant peut comprendre le message de Gaia sur la castration et la stérilisation des chats mais le ton dans lequel le message est transmis, avec l'enseigne néon va un peu trop loin selon lui, surtout si cette publicité est diffusée à des moments où les enfants regardent.

2) Le plaignant trouve que le langage utilisé dans la publicité est presque pornographique et considère que c'est une publicité inappropriée pour la stérilisation des chats.

Position de l'annonceur

Le Jury a examiné la publicité en question dans le cadre des articles 4 et 6 de son règlement (voir www.jep.be, rubrique « Plus d’info – Règlement du Jury ») qui disposent qu’en cas d’irrecevabilité, d’infractions manifestes ou d’absence manifeste d’infractions, l’annonceur n’est pas invité à communiquer son point de vue.

Décision du Jury

Le Jury a pris connaissance du spot TV en question et des plaintes qui le concernent.

Il a constaté que ce spot, qui fait partie d'une campagne pour la stérilisation des chats, présente une enseigne néon rose avec le dessin de l’arrière d'un chat et le texte “Laat je poesje knippen, voor ze begint te wippen.” qu'on peut lire et entendre.

Il a également noté qu'avec cette campagne de sensibilisation, l'annonceur souhaite encourager les gens avec un clin d'œil ludique à stériliser leur chat.

Le Jury est d'avis que cet objectif poursuivi par la campagne ressort suffisamment clairement du spot et que le texte et les images utilisés, qui peuvent paraître indécents ou choquants pour certains, présentent un lien direct et proportionnel avec ceux-ci, conformément aux Règles du JEP en matière de publicité non commerciale.

Dans ce contexte, le Jury a estimé que le spot en question n'est pas contraire aux normes de décence actuellement en vigueur et n'est pas non plus de nature à causer un préjudice moral ou mental aux enfants ou à d'autres.

A défaut d’infraction aux dispositions légales et autodisciplinaires, le Jury a estimé n'avoir pas de remarques à formuler sur ces points. 

Suite

A défaut d’appel, ce dossier a été clôturé.