GAIA - 13/01/2017

Annonceur: 
GAIA
Produit/Service: 
Campagne contre le foie gras
Média: 
Télévision
Critères d'examen: 
Responsabilité sociale
Autres
Initiative: 
Consommateur
Catégorie: 
Autres biens et services
Type de décision: 
Pas de remarque
Date de clôture: 
Vendredi, 13 janvier 2017
Description de la publicité

Après le « making of » de l’installation d’un plat avec des toasts, le texte suivant apparaît à l’écran : « Sur un marché de Noël, nous avons invité les gens pour un petit verre de cava. Et un toast au foie gras. ».
Quand les gens prennent un toast, un film commence sur l’écran dans l’étal avec des images d’oies et de canards dans des cages qui sont gavés, avec le texte : « Le foie gras, n’oubliez jamais comment on le fabrique. ». Le spot montre les réactions des gens.
Écran final: « Gaia Voice of the Voiceless gaia.be ».

Motivation de la plainte

Quand le plaignant a vu que son fils regardait le spot à la TV, il a directement éteint la TV. Il était choqué et trouve que les enfants ne doivent pas déjà voir ça. Il est d’avis qu’on est déjà assez conscientisés via d’autres médias comme Facebook.

Position de l'annonceur

L’annonceur a communiqué que les images de gavage sélectionnées montrent des pratiques parfaitement standard dans l’industrie du foie gras et qu’il a fait le choix de ne pas choisir les extraits les plus difficiles à regarder.

Ainsi, il n’a pas montré d’images de canard agonisant, vomissant, saignant, souffrant d’un bec cassé ou mort dans une cage, alors que de tels extraits ont été largement documentés lors d’investigations.

Ce que la publicité montre est donc l’acte du gavage lorsqu’il se passe « bien » pour les animaux. Or, selon son point de vue et celui d’une grande partie de la population, ce traitement est inacceptable puisqu’il provoque en lui-même un stress, un inconfort et une souffrance aux animaux.

La volonté de l’annonceur à travers ce spot est que le consommateur ait connaissance de la méthode de production de foie gras pour qu’il fasse un choix en toute connaissance de cause. Il est donc d’avis que, suivant les recommandations et la formulation du JEP, « l’utilisation d’images ou de propos excessifs, choquants, violents, indécents, etc » présente bien « une proportionnalité avec le but recherché ».

Décision du Jury

Le Jury a pris connaissance du spot en question et a constaté qu’il contient des images d’oies ou de canards en cage, qui sont gavés.

Le Jury a également noté que le spot a pour but de dénoncer le gavage lors de la production de foie gras.

Le Jury est d’avis que ce message de l’annonceur ressort clairement du spot.

Le Jury est également d’avis que les images utilisées ont un lien direct et proportionnel avec le but poursuivi par la campagne contre le foie gras et avec le message que l’annonceur veut faire passer.

Le Jury a dès lors estimé que le spot en question n’est pas contraire aux Règles du JEP en matière de publicité non commerciale et ne témoigne pas d’un manque de juste sens de la responsabilité sociale.

A défaut d’infraction aux dispositions légales et autodisciplinaires, le Jury a estimé n'avoir pas de remarques à formuler sur ces points. 

Suite

A défaut d’appel, ce dossier a été clôturé.