GAIA - 10/05/2017

Annonceur: 
GAIA
Produit/Service: 
Campagne contre l’abattage sans étourdissement
Média: 
Télévision
Critères d'examen: 
Loyauté
Véracité
Initiative: 
Consommateur
Catégorie: 
Autres biens et services
Type de décision: 
Pas de remarque
Date de clôture: 
Mercredi, 10 mai 2017
Description de la publicité

Le spot montre un mouton. Une larme de sang coule petit à petit de son œil. Pendant ce temps, on entend une voix d’homme sur fond de musique classique : « Chers députés, le 5 mai, vous aurez l’occasion de voter en faveur d’une loi sans précédents. 9 Wallons sur 10 ne supportent plus les souffrances indéniables que les animaux subissent lors de l’abattage sans étourdissement. Alors, ne ratez pas l’occasion de mettre fin à l’agonie de ces animaux égorgés en pleine conscience. Les Wallons comptent sur vous, ne nous décevez pas, merci. Plus d’info sur gaia.be ».
Sur l’écran final, le logo de l’annonceur et « Plus d’info sur gaia.be ».

Motivation de la plainte

Selon le plaignant, cette publicité est mensongère car elle affirme que 9 Wallons sur 10 sont pour l'étourdissement avant abattage. Selon lui, c'est impossible car si on décompte les Wallons qui ne peuvent s'exprimer (enfants, etc..) et tous ceux qui ne sont pas d'accord, on n'arrivera pas à 9 sur 10. Cette publicité ne cite pas le sondage qui leur permet cette affirmation. En tant que Wallon, le plaignant est choqué par l'affirmation de cette publicité.

Position de l'annonceur

L’annonceur a communiqué que le nombre avancé provient d’un sondage de l’Institut Ipsos, qui a été réalisé auprès d’un nombre représentatif de la population et qui, par définition, tient compte des personnes qui ne sont pas d’accord ou qui ne se sont pas exprimées. Il a ajouté que la publicité invite par ailleurs les auditeurs à consulter son site internet sur lequel la référence de ce sondage peut être trouvée.

Décision du Jury

Le Jury a constaté que l’annonceur mène une campagne de sensibilisation envers les politiques en vue de faire interdire l’abattage sans étourdissement.

Il a constaté que le spot TV mentionne que « 9 Wallons sur 10 ne supportent plus les souffrances indéniables que les animaux subissent lors de l’abattage sans étourdissement » et qu’il renvoie pour plus d’informations au site internet de l’annonceur.

Le Jury a également constaté que sur la page du site consacrée à la campagne en question, un lien renvoie à un document qu’on peut télécharger, relatif à un sondage d'opinion Ipsos de 2012. Le Jury a pris note des résultats de ce sondage dans le cadre duquel une enquête a été menée auprès d’un nombre représentatif de personnes concernées.

Le Jury est d’avis que l’affirmation en question, dans le cadre de cette campagne de sensibilisation, est ainsi étayée et que le sondage peut être suffisamment facilement trouvé sur le site de l’annonceur auquel renvoie le spot TV.

Dans ce contexte, le Jury a dès lors estimé que la publicité n’est pas de nature à tromper le consommateur moyen sur ce point.

A défaut d’infractions aux dispositions légales ou autodisciplinaires, le Jury a estimé n’avoir pas de remarques à formuler sur ce point.

Suite

A défaut d’appel, ce dossier a été clôturé.