FRIESLANDCAMPINA BELGIUM - 16/11/2016

Annonceur: 
FRIESLANDCAMPINA BELGIUM
Produit/Service: 
Cécémel
Média: 
Radio
Critères d'examen: 
Responsabilité sociale
Autres
Initiative: 
Consommateur
Catégorie: 
Boissons
Type de décision: 
Pas de remarque
Date de clôture: 
Mercredi, 16 novembre 2016
Description de la publicité

Spot 1 :
VO : « Il y a des matins… »
Femme : « T’as ton cartable ? »
Enfant : « Check ! »
Femme : « Ta boîte à tartine ? »
Enfant : « Check ! »
Femme : « Et ton Cécémel ? »
Enfant : « Mmm double check »
VO : « … qui ne changeront jamais. »
Femme : « T’as tes clés ? »
Homme : « Check ! »
Femme : « Ton ordi ? »
Homme : « Check ! »
Femme : « Et ton Cécémel ? »
Homme : « Mmm double check »
VO : « Cécémel, à savourer à tout moment, en route ou pendant votre pause. »

Spot 2 :

VO : « Il y a des soirs… »
Femme : « T’as fait tes devoirs ? »
Enfant : « Check ! »
Femme : « Ta chambre est rangée ? »
Enfant : « Check ! »
Femme : « Allez, un Cécémel ? »
Enfant : « Oh oui, double check ! »
VO : « … qui ne changeront jamais. »
Femme : « La vaisselle est faite ? »
Homme : « Check ! »
Femme : « Les poubelles sont sorties ? »
Homme : « Check ! »
Femme : « Allez, un Cécémel ? »
Homme : « Oh oui, double check ! »
VO : « Cécémel, à savourer à tout moment, même le soir après une longue journée. »

Motivation de la plainte

Le plaignant est choqué par cette publicité « vantant » l'impertinence d'un enfant envers sa mère. Quel beau message on donne à nos enfants avec cette publicité !
Certes, ceci est du second degré mais un enfant est-il assez mature pour cerner la différence ? Le plaignant pense que non et qu’il est de notre devoir, en tant qu'adultes, de définir clairement les limites entre le respect et l'irrespect.

Position de l'annonceur

L’annonceur a communiqué que les deux spots radio présentent de manière humoristique une scène reconnaissable qui se produit dans de nombreuses situations familiales. La première version du spot fait référence à la situation où le matin avant de partir au bureau ou à l’école on se dépêche de faire un dernier ‘check’ pour vérifier que les enfants ou les parents n’oublient rien. La seconde version fait référence à un moment le soir après une longue journée au bureau ou à l’école où un dernier ‘check’ a lieu pour vérifier si toutes les tâches et charges ont bien été effectuées. Dans les deux situations, un Cécémel est finalement la récompense qui est mise en avant à la fin.

L’annonceur est d’avis que d’aucune manière un comportement non respectueux des enfants envers les parents n’est stimulé. Seule une situation très réelle de la vie quotidienne est imitée de manière humoristique. Il est d’avis que l’humour a sa place dans la publicité et que ce message publicitaire n’est pas socialement irresponsable.

Décision du Jury

Le Jury a constaté que les spots évoquent des scènes de la vie quotidienne où une mère vérifie avant de partir à l’école puis en fin de journée que son enfant n’ait rien oublié et où l’enfant réagit en soupirant.

Le Jury est d’avis que les spots en question sont humoristiques et légers et que l’attitude de l’enfant n’est pas irrespectueuse ni impertinente envers sa mère.

Le Jury a estimé que cette publicité ne jette pas de discrédit sur l’autorité parentale et ne remet pas en cause une attitude, un comportement ou un style de vie positifs.

Il a également estimé que cette publicité ne témoigne pas d’un manque de juste sens de la responsabilité sociale.

A défaut d’infractions aux dispositions légales ou autodisciplinaires, le Jury a estimé n’avoir pas de remarques à formuler sur ces points.

Suite

A défaut d’appel, ce dossier a été clôturé.