FLUVIUS - 26/03/2019

Annonceur: 
FLUVIUS
Produit/Service: 
Réseau de distribution d’énergie
Média: 
Télévision
Internet
Critères d'examen: 
Responsabilité sociale
Initiative: 
Consommateur
Catégorie: 
Energie et combustibles
Type de décision: 
Pas de remarque
Date de clôture: 
Mardi, 26 mars 2019
Description de la publicité

Avec une musique rythmée en arrière-fond, le spot montre vu d’en haut un carrefour très fréquenté où voitures, piétons, cyclistes, motocyclistes et autres usagers de la route se croisent en traversant, sans avoir à s'arrêter ou à ralentir, comme s’ils étaient synchronisés. 
VO: “Da’s vlotjes. Net als ons energieverkeer. Fluvius. Elektriciteit en aardgas vlot tot bij u.” 

Motivation de la plainte

Le plaignant a communiqué que la vidéo montre un carrefour avec des véhicules et des piétons et que selon le spot, la circulation y est fluide. Ce qu’on voit cependant selon lui, ce sont des conducteurs qui ignorent toute forme de priorité de passage et les règles du code de la route. Si on va faire croire aux téléspectateurs qu’on ne doit pas céder le passage aux piétons à un passage pour piétons ou qu’on peut simplement continuer sa route quand des piétons se trouvent encore au milieu de la rue en train de traverser, alors cela lui semble un message dangereux. 

Position de l'annonceur

L’annonceur a communiqué que Fluvius a été officiellement fondé le 1er juillet 2018, suite à la fusion des sociétés de réseau Eandis et Infrax. Le 7 février 2019, il a commencé à faire connaître la nouvelle marque Fluvius à ses clients, à savoir tous les habitants de Flandre. En raison de son rôle social majeur dans toute la Flandre, il trouvait important de déployer la nouvelle marque avec le soutien d’une campagne médiatique, avec entre autres le spot qui fait l'objet de la plainte. Dans le spot, on voit un carrefour très fréquenté où tous les usagers de la route (automobilistes, cyclistes, piétons, ...) trouvent facilement leur chemin. Malgré le trafic, tout s'enchaîne parfaitement et personne ne se heurte aux autres. Selon l'annonceur, ce trafic fluide et agréable reflète l'idée que Fluvius assure un trafic d’énergie fluide pour le client (distribution d'électricité et de gaz naturel jusqu'à son domicile) - un message positif donc.   
Comme c'est souvent le cas dans une campagne créative, le but n'est pas de montrer la réalité ou la "bonne manière" dans le spot. Le spot est une exagération de la réalité, un clin d'œil bien intentionné, utilisant la liberté artistique, qui doit attirer et surprendre le client d'une manière amusante. Il s’agit d’une hyperbole, une figure de style commune qui est souvent utilisée pour esquisser une situation humoristique.   
De plus, les images ont bien sûr été mises en scène et il n'y avait jamais de danger pour les personnes concernées. Chaque mouvement a été enregistré séparément, à un carrefour fermé. Toutes les "couches" ont ensuite été assemblées en un ensemble fluide.   
L'annonceur est surpris que quelqu'un voie dans son spot clairement hyperbolique une invitation à copier ce comportement. Il regrette que sa communication humoristique soit interprétée comme problématique par un consommateur et ne veut évidemment provoquer personne ni inciter quiconque à se comporter de manière inappropriée/dangereuse. Dans toutes ses communications, il prend en considération les codes, règles et recommandations du JEP avec la prudence nécessaire et il est convaincu que c'est également le cas pour cette campagne.  

Décision du Jury

Le Jury a pris connaissance du spot en question et de la plainte qui le concerne. 

Il a constaté que le spot, avec une musique rythmée en arrière-fond, montre vu d’en haut un carrefour très fréquenté, où voitures, piétons, cyclistes, motocyclistes et autres usagers de la route se croisent en traversant, sans avoir à s'arrêter ou à ralentir, comme s’ils étaient synchronisés. 

Le Jury est d’avis que la mise-en-scène dans le spot en question est clairement irréaliste et n’est donc pas de nature à être prise au premier degré par le consommateur moyen. 

Il souligne de plus qu’il s’agit d’une publicité pour un service qui n’a pas de lien avec les véhicules motorisés et où l’accent est bien mis sur la représentation hyperbolique d'une circulation fluide afin de mettre en avant de manière positive le trafic d’énergie fourni par l'annonceur, sans toutefois contenir de déclaration quant au respect des règles de circulation.   

Dans ce contexte, le Jury a estimé que le consommateur moyen ne verra pas dans ce spot un comportement sur la route irresponsable dans un contexte réaliste ni dès lors une banalisation d’un tel comportement. 

Compte tenu de ce qui précède, le Jury a estimé que la publicité en question ne témoigne pas d’un manque de juste sens de la responsabilité sociale dans le chef de l’annonceur. 

A défaut d’infraction aux dispositions légales et autodisciplinaires, le Jury a estimé n'avoir pas de remarques à formuler sur ce point.  

Suite

A défaut d’appel, ce dossier a été clôturé.