FIAT - 23/06/2000

Annonceur: 
FIAT
Produit/Service: 
Alfa Romeo - Alfa 156 Selespeed
Média: 
Internet
Critères d'examen: 
Responsabilité sociale
Initiative: 
Consommateur
Catégorie: 
Véhicules à moteur et accessoires
Type de décision: 
Décision de modification ou d’arrêt
Date de clôture: 
Vendredi, 23 juin 2000
Description de la publicité

La publicité sur Internet montre une photo de la voiture et mentionne sous le titre « Alfa 156 Selespeed : découvrez la technologie provenant de la formule 1 » : « Découvrez toutes les sensations que vivent les pilotes de formule 1, une boîte de vitesse séquentielle avec commande au volant, développée en collaboration avec Magneti Marelli. Le système de commande de la transmission vous laisse découvrir une nouvelle manière de conduire ». De plus, il est expliqué que le Selespeed rend l'acte plus rapide en limitant le temps entre deux vitesses à un minimum (« …Seul la route existe encore »).

Motivation de la plainte

La publicité est considérée comme déplacée, car elle incite les chauffeurs futurs à se comporter comme dans une voiture de formule 1 et prétend que la nouvelle manière de conduire donne les mêmes sensations que celles des pilotes de formule 1. Une incitation implicite à la liberté totale sur la route est déplacée eu égard aux statistiques des accidents. De plus, la publicité est contraire à l'art. 4 du code Febiac, interdisant toute allusion à la possibilité d'utiliser une voiture normale comme une voiture de rallye ou de course.

Position de l'annonceur

L'annonceur a fait valoir qu'avec la boîte de vitesse séquentielle il est fait référence à la Formule 1, car le système a été développé grâce à elle. Le terme « sensations » se réfère seulement à la sensation unique de changer de vitesse sans utiliser la pédale d'embrayage ce qui permet au conducteur de se concentrer seulement sur le route et non pas sur l'embrayage.

Décision du Jury

Le Jury a estimé que la publicité va plus loin qu'une référence aux caractéristiques de la technologie de la Formule 1, e.a. par la mention « découvrez toutes les sensations que vivent les pilotes de Formule 1… ». Cette idée est encore renforcée par la référence à l'accélération de l'acte de changer de vitesse. Dès lors, le Jury a estimé que la publicité est contraire à l'art. 4 du code Febiac et a recommandé à l'annonceur de la modifier.

Suite

L'annonceur a soumis un nouveau texte qui est conforme à la recommandation du Jury (plus de référence à la Formule 1 ni à la vitesse).