FABZ OOSTENDE - 07/10/2020

Annonceur: 
FABZ OOSTENDE
Produit/Service: 
Vêtements
Média: 
Autre média
Critères d'examen: 
Représentation de la personne/dignité humaine
Initiative: 
Consommateur
Catégorie: 
Textiles et habillement
Type de décision: 
Pas de remarque
Date de clôture: 
Mercredi, 7 octobre 2020
Description de la publicité

Le panneau publicitaire devant le magasin contient un sticker avec le logo de l'annonceur et le texte “Your husband just called and said it's ok to buy anything you want”.

Motivation de la plainte

La plaignante a fait valoir que ce message, bien que peut-être destiné à être ludique, confirme des stéréotypes dépassés et est certainement regrettable de ce point de vue. Bien qu'il ne s'agisse pas en soi d'une violation de la loi sur le genre ou le sexisme, l'utilisation de stéréotypes sexistes a un effet néfaste sur l'image de la société. Selon elle, ce n'est plus de notre temps et en tant que femme, elle est choquée.

Position de l'annonceur

L'annonceur a communiqué que ce panneau se veut en effet ludique, comme l'indique également la plaignante dans sa plainte non fondée, et n'est certainement pas destiné à être offensant et n'est pas non plus perçu comme tel par 99,9% des personnes. Ce panneau est photographié des dizaines de fois par jour et transmis aux partenaires des clients qui le photographient, qui peuvent probablement bien y voir l'humour. Si ce panneau devait avoir un impact négatif sur l'image de la société, il regrette profondément le manque d'humour et de vision.

Décision du Jury

Le Jury a constaté que le panneau publicitaire devant le magasin contenait le texte suivant : “Your husband just called and said it's ok to buy anything you want”.

Le Jury est d'avis que l'humour et le caractère irréaliste de ce texte seront perçus par le consommateur moyen comme un clin d'œil et une invitation pour les femmes qui aiment faire du shopping et non comme une allusion négative à une femme qui serait (financièrement) dépendante de son partenaire.

Il est donc d'avis que le panneau publicitaire n'est pas de nature à perpétuer un stéréotype sexiste allant à l'encontre de l'évolution de la société.

Le Jury a dès lors estimé que la publicité en question n'est pas contraire aux Règles du JEP en matière de représentation de la personne sur ce point.

A défaut d’infraction aux dispositions légales et autodisciplinaires, le Jury a estimé n'avoir pas de remarques à formuler sur ce point. 

Suite

A défaut d’appel, ce dossier a été clôturé.