ETHIAS - 21/04/2017

Annonceur: 
ETHIAS
Produit/Service: 
Assurance habitation
Média: 
Radio
Critères d'examen: 
Responsabilité sociale
Représentation de la personne/dignité humaine
Initiative: 
Consommateur
Catégorie: 
Finance et assurances
Type de décision: 
Pas de remarque
Date de clôture: 
Vendredi, 21 avril 2017
Description de la publicité

Dans le spot, on entend le téléphone sonner puis la conversation suivante :
Conseillère Ethias : « Marie d’Ethias, bonjour, comment puis-je vous aider ? »
Homme : « Bonjour Mathilde, oh on est samedi pardon ! »
Conseillère Ethias : « On est dimanche Monsieur, mais on est à votre service 7 jours sur 7. »
Homme : « Extra le dimanche c’est bien aussi …. Alors je vais vous expliquer qu’est ce qui s’est passé. J’étais en train de raconter une blague à des amis en débouchant une bouteille et à un moment donné, j’ai fait un vilain geste et la bouteille, dans la baie vitrée ! »
Conseillère Ethias : « Oh la mauvaise blague. »
Homme : « Ah, c’est pour ça que ma femme n’a pas ri. » (rire).

Motivation de la plainte

Selon le plaignant, la publicité est perfidement sexiste. Il est évident que le personnage considère que s'il casse une bouteille de vin, c'est sa femme qui va ramasser et nettoyer, et cela semble aller de soi. Selon lui, cette publicité encourage et cautionne les comportements machistes au quotidien.

Position de l'annonceur

L’annonceur a communiqué que le spot radio illustre une tranche de vie sous un angle humoristique caractéristique à ses campagnes. L’acteur qui a enregistré ce spot est Renaud Rutten, réputé pour sa façon caricaturale de mettre en scène des situations du quotidien.

Après que le client eu relaté la façon dont le sinistre était arrivé, la conseillère lui réplique « oh la mauvaise blague » (comprenez, vous n’avez pas de chance). Et le client de lui répondre « c’est pour ça que ma femme n’a pas ri ». Il n’y a dans le jeu d’acteur aucun comportement sexiste ou dénigrant à l’égard des femmes. Il n’y a par ailleurs aucune allusion au fait que ce serait à la femme du client de nettoyer les dégâts causés par son mari.

L'usage de l'humour permet de dédramatiser des situations d'inquiétudes et d'angoisses peu agréables dans lesquelles des assurés se trouvent en cas de sinistre. Cela permet également de rendre plus accessible le monde de l'assurance souvent perçu comme complexe, technique et loin du quotidien. En aucun cas l’annonceur ne désirait vexer ou mettre mal à l'aise ni dénigrer ou offenser certaines personnes ou catégories de personnes.

Décision du Jury

Le Jury a constaté que dans le spot radio on entend une conversation téléphonique fictive entre un homme et une conseillère d’Ethias afin de promouvoir les services de l’annonceur.

Le Jury est d’avis que le ton de la publicité est léger et qu’elle ne contient pas d’élément de nature sexiste.

Il est dès lors d’avis que le spot radio n’est pas de nature à être compris par le consommateur moyen dans le sens que le plaignant lui donne.

Vu ce contexte, le Jury a estimé que le spot radio n’est pas de nature à dénigrer les femmes et ne porte pas non plus atteinte à leur dignité.

A défaut d’infractions aux dispositions légales ou autodisciplinaires, le Jury a estimé n’avoir pas de remarques à formuler sur ces points.

Suite

A défaut d’appel, ce dossier a été clôturé.