ENGIE ELECTRABEL - 09/12/2020

Annonceur: 
ENGIE ELECTRABEL
Produit/Service: 
Ventilateurs SpeedComfort
Média: 
Internet
Critères d'examen: 
Loyauté
Véracité
Initiative: 
Consommateur
Catégorie: 
Energie et combustibles
Type de décision: 
Pas de remarque
Date de clôture: 
Mercredi, 9 décembre 2020
Description de la publicité

Sous le titre « Ventilateur pour radiateur SpeedComfort (Set de 3) », le site web de l’annonceur annonce une promotion valable jusqu’au 21 novembre 2020 avec le texte suivant :

« SpeedComfort, notre chouchou de l'hiver. Les ventilateurs SpeedComfort réchauffent votre maison en un tour de main, pour vous faire faire des économies. En tant que client ENGIE, achetez maintenant un ventilateur pour radiateur SpeedComfort (Set de 3) pour seulement 135€ ! 

Les ventilateurs de radiateur SpeedComfort rendent le chauffage de votre maison plus efficace ! En distribuant l'air chaud plus rapidement dans la pièce, le confort dans la maison augmente et la chaudière n'a pas à fonctionner à puissance maximale. Ainsi, vous pouvez confortablement économiser avec ces ventilateurs de radiateur.

Plus de confort avec SpeedComfort
Si vous pensez que votre maison ne se réchauffe pas assez vite en hiver, les ventilateurs de radiateur de SpeedComfort sont la solution. Les ventilateurs de radiateur SpeedComfort font circuler l'air chaud du radiateur dans la pièce plus rapidement, afin que celle-ci soit plus confortable. Non seulement vous bénéficiez d'un plus grand confort dans votre maison, mais aussi d'une facture énergétique moins élevée. Comme l'air chaud circule plus rapidement, la chaudière n'a pas besoin de fonctionner à pleine puissance.

Economiser confortablement
Comme le chauffage de la maison fonctionne plus efficacement lorsque vous installez des ventilateurs SpeedComfort, la chaudière fonctionne moins. La température de consigne de la chaudière peut également être réglée plus bas. Cette température est souvent fixée entre 80 et 85°C. Si vous installez des ventilateurs de radiateur SpeedComfort dans votre maison, la chaudière peut être réglée à environ 60°C. Le confort dans la maison ne se détériorera pas, mais la consommation de gaz de la chaudière sera moindre. Selon SpeedComfort, vous pouvez économiser jusqu'à 30% si vous installez des ventilateurs sur chaque radiateur de la maison. De plus, un ventilateur SpeedComfort ne consomme que 0,16 € par an en électricité. Vous pouvez donc économiser confortablement grâce à SpeedComfort.

Convient à tout type de radiateur
SpeedComfort propose un ventilateur de radiateur adapté à chaque type de radiateur. Si l'espace libre entre les panneaux du radiateur est de 7 centimètres ou plus, alors le SpeedComfort Basic convient. En tant que client ENGIE, achetez maintenant un ventilateur pour radiateur SpeedComfort Basic (Set de 3) pour seulement 135€ au lieu de 159€ !
Pour les radiateurs dont l'espace libre se situe entre 3,8 cm et 7 cm, la solution SpeedComfort Narrow est la plus adaptée. En tant que client ENGIE, achetez maintenant un ventilateur pour radiateur SpeedComfort Narrow (Set de 3) pour seulement 135€ au lieu de 174€ !
Pour les convecteurs et les puits de convecteurs, SpeedComfort dispose du ventilateur Convector. En tant que client ENGIE, achetez maintenant un ventilateur pour radiateur SpeedComfort Convector (Set de 3) pour seulement 135€ au lieu de 169€ !

SpeedComfort propose divers accessoires tels que des rallonges et des pieds, de sorte que ces ventilateurs s'adaptent à presque tous les radiateurs. Veuillez noter que les ventilateurs SpeedComfort ne peuvent pas être placés sur des radiateurs en fonte. ».

Motivation de la plainte

Selon le plaignant, la promotion du produit contient 4 arguments inexacts, trompeurs ou au minimum, totalement anachroniques.

§2 « En distribuant l'air chaud plus rapidement dans la pièce, le confort dans la maison augmente et la chaudière n'a pas à fonctionner à puissance maximale. »
La puissance délivrée par la chaudière doit équilibrer les pertes de chaleur de l’habitation : cette puissance est maximale lorsqu’il fait très froid. Augmenter l’émission des radiateurs pour une température d’eau donnée n’a pratiquement pas d’influence sur la puissance que la chaudière doit fournir.

§4 « La température de consigne de la chaudière peut également être réglée plus bas. Cette température est souvent fixée entre 80 et 85°C. »
Une température de consigne de la chaudière souvent fixée entre 80 et 85°c, cela a été exact, mais dans les décennies 1960 et 1970 et seulement si les occupants ne changeaient pas la consigne de l’aquastat de chaudière. Actuellement, la majorité des régulations sont équipées d’une régulation avec sonde de température extérieure et celle-ci ne demandera une température de consigne de 80 ou 85°c que par temps très froid, ce qui ne représente qu’une toute petite fraction de la saison de chauffe en Belgique.

§4 « Selon SpeedComfort, vous pouvez économiser jusqu'à 30% si vous installez des ventilateurs sur chaque radiateur de la maison. »
Augmenter l’émission des radiateurs pour une température d’eau donnée va entrainer :
- Une légère augmentation du rendement de production de la chaudière, à condition d’adapter la courbe de chauffe (opération généralement effectuée par un chauffagiste) ou, sur les anciennes installations, d’adapter manuellement la consigne de l’aquastat ;
- Une légère augmentation du rendement de distribution : les tuyaux de chauffage hors volume chauffé seront à une température un peu plus basse;
- Une légère diminution du rendement d’émission par l’augmentation de la vitesse de l’air chaud au-dessus des radiateurs le long des fenêtres ou des murs extérieurs.
La combinaison de ces 3 effets résultera en une légère augmentation du rendement global de l’installation mais en aucun cas cela permettra une économie de 30%. Le plaignant serait très curieux de voir les hypothèses réalistes qui démontreraient ce chiffre.

§4 « De plus, un ventilateur SpeedComfort ne consomme que 0,16 € par an en électricité. »
Considérons le prix moyen de l’électricité égal à €0,25/kWh (on peut vérifier qu’une valeur légèrement différente n’invalide pas la démonstration qui suit).
La consommation annoncée d’un SpeedComfort est de 0,16 € par an / 0,25 €/kWh = 0,64 kWh/an ou 640 Wh/an.
En fonction du degré d’isolation de l’habitation, la saison de chauffe dure environ 7 mois ou 214 jours.
Le plaignant prend l’hypothèse que la température de confort est demandée 16h par jour et que les occupants arrêtent les SpeedComfort chaque nuit (en faisant le tour de leur maison matin et soir ?). Les ventilateurs tournent 214 x16 = 3414 h/an.
La puissance d’un ventilateur SpeedComfort serait : 640 Wh / 3414 h = 0,19 W, ce qui est une puissance ridiculement faible. La consommation annuelle réelle doit nécessairement être supérieure à €0,16/an.

Et, au prix promotionnel, il en coûte un peu plus de €1000 pour équiper une installation moyenne comprenant 8 radiateurs. Selon le plaignant, il sera très souvent, pour ne pas dire toujours, plus judicieux d’investir ce montant dans l’amélioration de l’enveloppe du bâtiment qui entrainera de véritables économies.

En conclusion, le plaignant a été particulièrement choqué qu’un distributeur d’énergie puisse faire la promotion d’un tel produit, alors qu’il emploie certainement plusieurs ingénieurs capables de rapidement vérifier que les arguments commerciaux utilisés ne tiennent pas la route d’un point de vue thermodynamique.

Position de l'annonceur

L'annonceur a tout d'abord communiqué que, l'identité du plaignant ne lui étant pas connue, il ne lui est pas possible de vérifier l'autorité sur laquelle ce dernier se base pour contester l'exactitude des performances revendiquées pour le produit SpeedComfort. En outre, la plainte n'est accompagnée d'aucune étude ou preuve scientifique qui pourraient étayer les allégations du plaignant concernant le produit.
Il a ensuite communiqué la réaction des ingénieurs du produit concerné aux allégations faites par le plaignant.
Comme SpeedComfort chauffe la maison plus rapidement, une chaudière moderne à haute performance reviendra plus vite à une température d'eau plus basse. Cela augmente ainsi le rendement de la chaudière (plus d'énergie provenant de la condensation du gaz de combustion).
La régulation en fonction des conditions météorologiques à laquelle le plaignant fait référence est principalement utilisée dans les nouveaux bâtiments, mais ce n'est pas le groupe cible de SpeedComfort. De plus, dans les nouveaux bâtiments, on utilise souvent un chauffage par le sol, ce qui ne permet pas l'utilisation de SpeedComfort. Selon le conseiller en durabilité de l'annonceur - qui visite fréquemment les maisons - dans environ 80 % des maisons, la température de l'eau du chauffage central est toujours réglée sur les paramètres du fabricant, qui est de 75 à 85°C.  C'est ce que confirme, entre autres, la "Vereniging Eigen Huis". Ce n'est qu'en dessous de 60°C que le gaz de combustion peut se condenser complètement et qu'une grande quantité d'énergie de condensation supplémentaire est libérée.
Le montant exact des économies réalisées dépend de la situation telle qu'elle était avant l'installation de SpeedComfort. Cependant, en installant SpeedComfort sur les radiateurs et les réglages correspondants du système de chauffage central, une économie allant jusqu'à 30% est réalisable. L'économie maximale de 30% ("jusqu'à 30 %") peut être atteinte par : 1. abaisser de la température de l'eau du chauffage central, qui libère alors davantage d'énergie de condensation ; 2. Une meilleure circulation de l'air dans la maison, ce qui entraîne une différence de température verticale plus faible et donc un chauffage à une température plus basse ; 3. une amélioration de l'efficacité de la distribution grâce à une température de l'eau plus basse (moins de pertes dans les tuyaux) ; 4. un réglage côté eau du système de chauffage central. Contrairement à ce qu'affirme le plaignant, l'efficacité des émissions ne diminuera pas en raison de la baisse de la température de l'eau (et donc aussi de la température de l'air).
Le SpeedComfort s'allume et s'éteint automatiquement. Par conséquent, les habitants n'ont pas besoin de l'allumer et de l'éteindre chaque matin et chaque soir, comme le suppose le plaignant. Si les ventilateurs devaient fonctionner 16 heures par jour pendant la saison de chauffage, la consommation annuelle d'énergie serait de 1.878 kWh (3.414 heures x 0,55 Watt). Avec un coût de 0,20 € par kWh, le coût annuel total serait inférieur à 0,38 €. Cependant, comme le SpeedComfort s'allume et s'éteint automatiquement, les ventilateurs fonctionnent moins de 8 heures par jour dans la pratique. En outre, en début et en fin de saison, il n'est pas toujours nécessaire de produire de la chaleur. Par conséquent, un coût de 0,16 euro par saison de chauffage pour la consommation du SpeedComfort est très réaliste. En tout cas, c'est un montant totalement négligeable, même dans l'hypothèse où le coût serait un multiple. Les économies seront principalement réalisées en plaçant le SpeedComfort dans la salle de séjour ; en général, il suffit d'équiper 3 radiateurs avec SpeedComfort.
L'annonceur a également partagé deux rapports concernant les performances des produits SpeedComfort, livrés respectivement par JOA Projects et TNO.

Décision du Jury

Le Jury a pris connaissance de la page du site web de l’annonceur relative au produit concerné et notamment des différentes affirmations mises en avant par le plaignant.

Suite à la réponse de l’annonceur, le Jury a noté que celui-ci a fourni une série d’éléments pour étayer les affirmations en question, entre autres des informations des ingénieurs du produit en question et de son conseiller en développement durable ainsi que deux rapports relatifs aux performances du produit promu.

Le Jury a ainsi entre autres noté que comme le produit promu réchauffe plus rapidement l’habitation, une chaudière moderne pourra plus vite repasser à une température plus basse et son efficacité augmentera. En ce qui concerne la température de consigne de la chaudière, le Jury a noté sur la base des éléments fournis par l’annonceur que dans environ 80% des habitations, celle-ci est toujours réglée de 75 à 85° et que la régulation en fonction des conditions météorologiques à laquelle le plaignant se réfère s'applique principalement aux nouvelles constructions, qui ne font pas partie du groupe cible du producteur. Enfin, en ce qui concerne les coûts, le Jury a notamment noté que comme le SpeedComfort s'allume et s'éteint automatiquement, les ventilateurs fonctionnent en pratique moins de 8 heures par jour.

Le Jury a ensuite tenu à préciser qu’il ne ressort pas de sa compétence de se prononcer sur les caractéristiques techniques du produit et qu’il se limite à examiner le contenu publicitaire en tant que tel.

Compte tenu des justifications fournies par l’annonceur et sur la base des informations dont il dispose, le Jury est d’avis que les assertions communiquées par l’annonceur sont suffisamment étayées.

Il est en particulier d’avis que la mention « vous pouvez économiser jusqu'à 30% » sur le site web ne constitue pas une affirmation absolue mais se limite à mettre en avant l’économie maximale qui peut être réalisée compte tenu du public cible de l’annonceur et en fonction des installations de chauffage particulières.

Compte tenu de ce qui précède, le Jury a estimé que la publicité en question n’est pas de nature à induire le consommateur moyen en erreur sur ce point.

A défaut d’infractions aux dispositions légales ou autodisciplinaires, le Jury a estimé n’avoir pas de remarques à formuler sur ce point.

Suite

A défaut d’appel, ce dossier a été clôturé.