EMIRATES - 26/08/2014

Annonceur: 
EMIRATES
Produit/Service: 
Vols
Média: 
Quotidien
Critères d'examen: 
Responsabilité sociale
Initiative: 
Consommateur
Catégorie: 
Tourisme, transport
Type de décision: 
Pas de remarque
Date de clôture: 
Mardi, 26 août 2014
Description de la publicité

L’annonce fait de la publicité pour des vols vers des destinations exotiques et montre un couple sur un scooter qui conduit dans un paysage boisé du côté gauche de la route.

Motivation de la plainte

Le plaignant soulève que conduire à gauche avec un scooter est en contradiction flagrante avec le code de la route belge et que l’utilisation de cette photo ne devrait donc pas être autorisée.
L’argument éventuel que la photo est prise dans un pays où les véhicules sont obligés de conduire à gauche ne peut à son avis pas être accepté comme excuse valable: dans ce cas on devrait au moins préciser où la photo a été prise.


Position de l'annonceur

Le Jury a examiné le dossier en question dans le cadre des articles 4 et 6 de son règlement (voir www.jep.be, rubrique “Règlement”) qui disposent qu’en cas d’irrecevabilité, d’infractions manifestes ou d’absence manifeste d’infractions, l’annonceur n’est pas invité à communiquer son point de vue.

Décision du Jury

Le Jury a constaté que l’annonce qui fait de la publicité pour des vols vers des destinations exotiques – dont plusieurs destinations comme Delhi, Johannesburg et Sydney où on conduit à gauche – montre un couple sur un scooter avec une plaque d’immatriculation étrangère dans un paysage boisé.

Le Jury a estimé que l’annonce montre de manière suffisamment claire que la scène se déroule à l’étranger.

Le Jury a estimé que le consommateur moyen ne considèrera pas cette annonce comme une incitation à rouler à gauche dans la circulation routière belge et qu’il ne sera pas non plus dérouté par cette annonce en ce qui concerne le code de la route en vigueur en Belgique.

Le Jury est également d’avis que l’annonce ne jette pas le discrédit sur un comportement raisonnable dans la circulation routière.

Le Jury a dès lors estimé que cette annonce n’incite pas à un comportement dangereux et ne fait pas preuve d’un manque de responsabilité sociale.

A défaut d’infraction aux dispositions légales et autodisciplinaires, le Jury a estimé n'avoir pas de remarques à formuler sur ces points.

Suite

A défaut d’appel, ce dossier a été clôturé.