EFFECTIVE MEDIA - FLEET.TV - 24/11/2006

Annonceur: 
EFFECTIVE MEDIA - FLEET.TV
Produit/Service: 
Chevrolet Captiva
Média: 
Magazine
Critères d'examen: 
Environnement
Autres
Catégorie: 
Véhicules à moteur et accessoires
Type de décision: 
Décision de modification ou d’arrêt
Date de clôture: 
Vendredi, 24 novembre 2006
Description de la publicité

Une annonce avec comme titre « Au volant de la chevrolet captiva » montre un véhicule 4X4 (Chevrolet Captiva) stationné au milieu d'une zone rocailleuse et naturelle et ce devant un paysage maritime (2 voiliers à l'arrière-plan). Texte en bas : « Ne manquez pas Fleet.TV le samedi 28 octobre, avec, entre autres, la présentation des :
- Chevrolet Captiva
- Opel Corsa
- Ford Transit
- LeasePlan Spotdeals : KIASportage SW & Renault Kangoo
- Et dans la rubrique dreamcar, la Porsche 911 Turbo.
28.10.2006 sur Canal Z. A partir de 13 heures, 24 heures en boucle. Avec rediffusion le 11/11/2006".

Motivation de la plainte

Cette publicité est contraire à l'art. 4 du Code FEBIAC : Il ne ressort pas de l'image des lieux représentés qu'ils présentent sans équivoque un caractère privé, ni que les lieux représentés ne sont manifestement pas accessibles aux usagers ordinaires de la route ou encore que ces lieux soient manifestement autorisés pour l'utilisation illustrée.


Cette publicité est également contraire à l'art. 2 du code de la publicité écologique car elle incite à une utilisation non-modérée de l'automobile (aller partout et à tout moment même dans les zones naturelles). Elle peut encourager des comportements contraires aux nombreuses campagnes de protection de l'environnement qui prônent la réduction de l'utilisation des véhicules automobiles (d'autant plus quand ils sont très polluants en CO2) dans les déplacements individuels au profit des transports en commun et des modes de déplacements doux. Par ailleurs, les émissions de CO2 très élevées des modèles sportifs et « tout terrain » présentés (200 à 300 g/Km) ne sont pas inscrites sur cette publicité, ce qui peut tromper le consommateur quant à l'importante consommation de ces véhicules très éloignée des possibilités technologiques actuelles (110 g/Km).

Position de l'annonceur

L'annonceur a fait valoir qu'il s'agit d'une publicité pour le programme Fleet.TV avec entre autre un reportage sur la Chevrolet Captiva, sans publicité pour le modèle lui-même. Il pensait pour cette raison ne pas être obligé de mentionner l'émission de CO2. Il a souligné qu'il n'est pas un importateur de voitures et qu'il n'a pas signé le code Febiac, bien qu'il se sente concerné par cette problématique. Il a précisé qu'il n'entend nullement porter préjudice à la nature et que selon lui cette photo représente clairement que le véhicule se situe à côté de la voie publique sur un terrain en friche et non au milieu de la nature. Les voiliers ont été rajoutés par le graphiste afin de renvoyer au cadre dans lequel la voiture a été filmée. Il a enfin souligné qu'il a réalisé cette annonce avec la meilleure intention et qu'il est soucieux de la nature, ce qu'il veut faire passer à ses téléspectateurs.

Décision du Jury

D'emblée, le Jury a constaté que la publicité en question ne fait pas référence à des « effets sur l'environnement » des produits représentés et n'entre dès lors pas dans le champ d'application du code de la publicité écologique.

Par ailleurs, le Jury est d'avis que nonobstant que cette publicité ait eu pour objectif principal de promouvoir le programme Fleet.tv, elle tend indirectement à promouvoir la vente des modèles représentés ou mentionnés et tombe dès lors sous le champ d'application du Code Febiac

En ce qui concerne le visuel en question, le Jury a noté que l'annonceur précise qu'il s'agit d'un terrain en friche à côté de la voie publique. Afin d'être conforme à l'article 4 du code Febiac, le Jury lui a recommandé de clarifier, au moyen d'un texte (dans un caractère clairement lisible), où a été prise cette photo et que l'utilisation illustrée n'est pas illégale sur ce lieu et permise pour chacun.

Le Jury a constaté que cette publicité est terminée et a recommandé à l'annonceur de tenir compte du Code Febiac pour sa future publicité. Il a également attiré son attention sur l'A.R. du 5 septembre 2006 concernant la disponibilité d'informations sur la consommation de carburant et l'émission de C02 à l'intention des consommateurs lors de la commercialisation de voitures particulières neuves.

L'annonceur a confirmé qu'il tiendra compte de cette recommandation pour sa future publicité.