DPG MEDIA - 30/08/2019

Annonceur: 
DPG MEDIA
Produit/Service: 
Monenergie.be
Média: 
Internet
Critères d'examen: 
Autres
Initiative: 
Consommateur
Catégorie: 
Autres biens et services
Type de décision: 
Pas de remarque
Date de clôture: 
Vendredi, 30 août 2019
Description de la publicité

Sur le site 7sur7.be du groupe DPG Media, l’article concerné porte le titre « Comment bénéficier au maximum des réductions de bienvenue pour l’énergie? » et contient entre autres le texte suivant « ECONOMIE La lutte sur le marché de l’énergie est fort concurrentielle. Les fournisseurs de gaz et d’électricité s’efforcent d’attirer les consommateurs. Les réductions de bienvenue sont des atouts populaires dont les nouveaux clients peuvent profiter. Mais quelles sont les offres et quelles conditions y sont liées? » avec en dessous la mention « Rédaction ME ».
Plus loin dans le texte, entre autres les hyperliens suivants : « Comparez ici les meilleurs tarifs énergétiques et économisez des centaines d’euros! », « Quelques tuyaux pour éviter une facture énergétique (trop) élevée. » et « Découvrez ici les meilleurs tarifs énergétiques et changez de fournisseur sans aucun souci. » qui mènent au site monenergie.be du groupe DPG Media.
En dessous, la mention « Source: Monenergie.be ».

Motivation de la plainte

Selon le plaignant, il s’agit d’un publireportage non signalé.
Il a également communiqué que quelques clics plus tard, une publicité pour ce site s'affiche.

Position de l'annonceur

La société concernée, DPG Media, a communiqué que, dans le cas de l'article concerné par la plainte, il n'est pas question de publicité native / communication commerciale. L'article a en effet été conçu de manière éditoriale ; le journaliste a présenté et produit lui-même le sujet. La société a également communiqué que, puisqu'il n'est pas question d'un annonceur dans cet article, aucun annonceur n'a exercé de contrôle sur le contenu de l'article.

En tant qu’éditeur de médias papier et numériques, la société a également indiqué être particulièrement consciente de l’importance de toujours distinguer clairement le contenu journalistique du contenu commercial, avec une politique en matière de publicité native qui implique que les annonceurs payent et exercent un contrôle d'une manière ou d'une autre sur le contenu et la forme d'un message publicitaire, ce qui n'est cependant pas le cas ici.

En ce qui concerne plus spécifiquement le traitement de ses propres marques dans ses propres médias, DPG Media a ensuite communiqué qu'il exploite des sites contenant des informations générales (par exemple 7sur7) et est également actif avec des sites proposant des « services en ligne » (par exemple, Monenergie). Ces derniers sites sont ce qu'on appelle des comparateurs qui guident les consommateurs dans leurs choix en matière d'énergie par exemple. En sus, ces sites contiennent également des contenus rédigés par des journalistes indépendants. Les rédacteurs des sites d'actualités sélectionnent quotidiennement des articles qui figuraient à l'origine sur les sites de services en ligne car ils estiment qu'il s'agit d'un contenu susceptible d’intéresser également les lecteurs des sites d'actualités.

Ces articles contiennent des liens vers le site de service en ligne en question mais pas vers le site d'un annonceur sur ce site de service. Les informations contenues dans cet article auraient tout aussi bien pu figurer dans un article du site d'actualités lui-même. Mais comme le groupe de médias a différents sites de niches, il est évident pour lui de renvoyer l’internaute pour ces créneaux spécifiques vers les sites de services en ligne.

La société a souligné que ces articles ne constituent pas une communication commerciale, ni une publicité native. Il n'y a pas d’« annonceur » : le site d'informations et le site de service en ligne sont des publications de DPG Media et il n'est pas non plus question de compensation, sous quelque forme que ce soit. Par conséquent, aucune indications textuelles ni graphiques ne sont utilisées pour distinguer ce contenu du contenu journalistique mais il est indiqué que la source de l'article est son site de service en ligne.

Décision du Jury

Le Jury a examiné ce dossier en tenant compte des arguments des parties concernées.

Le Jury a noté que la plainte concerne un article sur le site internet 7sur7.be du groupe DPG Media, sous le titre « Comment bénéficier au maximum des réductions de bienvenue pour l’énergie? » avec la mention « Rédaction ME » et en dessous de l’article « Source: Monenergie.be ».

Suite à la réponse de l’entreprise concernée, il a pris bonne note du fait que l’article en question est le résultat d’une initiative rédactionnelle et que le journaliste en a lui-même proposé le sujet.

Il a également noté que le groupe DPG Media exploite des sites d’information, dont 7sur7.be, ainsi que des sites de services en ligne tels que monenergie.be. Ces derniers sont des sites de comparaison pour guider les consommateurs dans leurs choix, qui comportent également du contenu rédactionnel produit par des journalistes indépendants. Certains de ces articles rédactionnels sont sélectionnés pour être également diffusés sur les sites d’information, avec des liens vers les sites de services en ligne et la mention de la source de l’article. En l’espèce, le Jury a constaté la présence de la mention « Source: Monenergie.be » indiquant donc que l’article provient d’un journaliste l’ayant publié sur ce site.

Compte tenu de ce qui précède, le Jury a estimé qu’il s’agit en l’occurrence d’un contenu rédactionnel et non d’un publireportage et que la présence, le cas échéant, de bannières publicitaires pour le site de service en ligne sur la page du site d’information en question n’y change rien en l’espèce.

Le Jury a dès lors déclaré la plainte non fondée.

Suite

A défaut d’appel, ce dossier a été clôturé.