DPG MEDIA - 22/04/2021

Annonceur: 
DPG MEDIA
Produit/Service: 
Humo
Média: 
Quotidien
Radio
Critères d'examen: 
Loyauté
Véracité
Initiative: 
Consommateur
Catégorie: 
Culture et éditions
Type de décision: 
Décision de modification ou d’arrêt
Date de clôture: 
Jeudi, 22 avril 2021
Description de la publicité

L’annonce dans le journal mentionne: “Dinsdag bij Humo - 1 maand gratis Streamz”, “een cadeau van €11,95”, avec des images de séries TV et le logo de Humo.

Le spot radio se déroule comme suit :£
VO: “Die ochtend in de krantenwinkel.”
Verschillende stemmen: “Humo, Humo.”
VO: “Goed nieuws, bij elke Humo krijgt u deze week 1 maand gratis Streamz. Met topseries als Vikings, de Bende van Jan de Lichte en alles van HBO. Van The Undoing tot The Sopranos. Maak een kijkfestijn van je quarantaine met de ene na de andere onvergetelijke scène. Gewoon lekker achterover op je beige tapis plein en als je alles hebt bekeken is er hopelijk een vaccin. 1 maand gratis Streamz, een cadeau van 11,95€.”

La page du site web pour l’action contient le texte suivant sous une bannière semblable à l’annonce dans le journal et le titre “CADEAUTJE - 2 maart bij Humo: 1 maand gratis Streamz, een cadeau van 11,95 euro” :
“U kent onz: altijd in de weer om u op weg te helpen naar het beste wat televisie te bieden heeft. Deze keer met één maand gratis Streamz, de Vlaamse streamingdienst waar u onder meer kunt kijken naar recente HBO-series als ‘The Undoing’ of ‘Euphoria’, reeksen van eigen bodem als ‘Red Light’, ‘Cheyenne et Lola’ of ‘De Bende van Jan De Lichte’ of - als u meer in de stemming bent voor wat bloedvergieten - alle zes de seizoenen van het spektakelstuk ‘Vikings’. En dan hebben we het nog niet eens over klassiekers als ‘The Sopranos’, ‘Succession’, ‘Curb Your Enthusiasm’ en tientallen andere onmisbare titels in de catalogus. Kortom, een hele maand gratis toptelevisie op onze kosten!”.
En dessous, un clip promotionnel et le texte suivant :
“WAT MOET U DOEN OM TE PROFITEREN VAN DIT AANBOD?
Activeer uw code ten laatste op 2 april 2021
Uw unieke activatiecode vindt u in Humo van 2 maart.
U hebt geen digitale televisie van Telenet?
1 Surf naar Streamz.be
2 Scroll naar beneden en klik op ‘Ik kijk Streamz’
3 Vul uw e-mailadres in
4 Kies uw wachtwoord en vervolledig uw gegevens
5 Kies het maandelijkse Streamz-abonnement, voeg uw persoonlijke actiecode toe en klik op ‘Valideer code’
6 Kies uw betaalmethode (deze is nodig om uw account te activeren. Wees gerust, de eerste maand kijkt u sowieso gratis)
7 Klik op ‘Verdergaan’, en Streamzen maar!
8 Na afloop van deze actie wordt het abonnement voor onbepaalde duur verlengd en kunt u het op elk ogenblik kosteloos opzeggen
U hebt digitale televisie van Telenet?
1 Surf naar telenet.be/streamz
2 Klik op ‘Ik kies Streamz’
3 Meld u aan
4 Geef uw persoonlijke actiecode in en klik op ‘Valideren’
5 Klik op ‘Bevestigen’, en Streamzen maar!
6 Na afloop van deze actie wordt het abonnement voor onbepaalde duur verlengd en kunt u het op elk ogenblik kosteloos opzeggen”.
En dessous, en petits caractères :
“Hebt u al Streamz? Maak dan één van uw vrienden blij met deze actiecode voor één maand gratis Streamz.
Dit aanbod is enkel geldig voor nieuwe Streamz-klanten die zich abonneren via Streamz.be (indien geen Digitale TV van Telenet) of voor Digitale TV klanten van Telenet die zich abonneren via telenet.be/streamz en die in de afgelopen 15 maanden geen promotie op Streamz of Play via Telenet hebben genoten. Dit aanbod is niet geldig voor huidige Streamz, Streamz+, Play More klanten. Dit aanbod is geldig tot 02/04/21. Na afloop van deze actie wordt het abonnement automatisch voor onbepaalde duur verlengd en betaalt u de normale prijs voor Streamz (11,95€/maand, incl BTW), tenzij u voor afloop van de 1 maand gratis Streamz meldt dat u geen abonnement wenst aan te gaan voor Streamz. U kunt uw abonnement op elk ogenblik kosteloos opzeggen. Aanbod geldig onder voorbehoud van materiële fouten, vergissingen en/of wijzigingen. Dit cadeau kan niet omgeruild worden in andere voordelen of cash. Voor meer info, surf naar streamz.be of telenet.be/streamz”.

Motivation de la plainte

Le plaignant s'est référé à l'offre ‘1 maand gratis Streamz bij Humo’ et a communiqué que lors de l'achat de l'hebdomadaire, des conditions s'appliquent. Dans la publicité, il n'y a cependant aucune indication de conditions, donc toute personne qui achète l'hebdomadaire séparément ou qui a un abonnement doit être prise en compte selon lui car elle dispose alors d'un code promo. Il a déclaré qu'il s'agit d'une publicité trompeuse et s'est référé à une décision antérieure du Jury dans un cas analogue (De Persgroep - 03/05/2019).

Position de l'annonceur

L’annonceur a communiqué qu’une annonce pour un avantage attractif vise logiquement un nouveau public. Le consommateur ne peut pas s’attendre à ce que cela lui donne le droit de ne pas avoir à respecter les obligations existantes dans le cadre d'un abonnement (Streamz) en cours. Selon lui, une telle lecture de la publicité ne correspond pas à la lecture d'un consommateur moyen. À titre de comparaison, s'il propose un abonnement d'essai gratuit d'un mois à l'un de ses journaux, cela ne s'applique également qu'aux nouveaux clients. Ce serait faire preuve d'une logique tordue si les abonnés existants pouvaient également souscrire à une telle offre et ainsi décider de ne pas payer leur abonnement pendant un mois. Selon lui, le même raisonnement doit s'appliquer à la publicité pour un avantage consistant en un abonnement gratuit à Streamz. 

L’annonceur a ensuite communiqué que cette offre Humo/Streamz a été annoncée de différentes manières.
Tout d'abord, il y a eu l'annonce sur le site de Humo. Le texte qui pouvait y être lu expliquait étape par étape comment souscrire à l'offre et quelles conditions devaient être remplies. Il s'agit d'une explication assez détaillée car la connexion au site web de Streamz et la validation du code nécessitent inévitablement une explication technique. En dessous de cette explication mais toujours sur la même page et sans que l'internaute ait à cliquer, on peut lire ce qui suit : “Hebt u al Streamz? Maak dan een van uw vrienden blij met één maand gratis Streamz”. Selon l'annonceur, ce message est sans ambiguïté et clair. Il ne voit pas ce qu'il aurait pu faire de plus pour définir la distinction entre les clients Streamz et les autres. 
Deuxièmement, l'offre a été faite chez le libraire lui-même, via un emballage autour du magazine. Le verso de ce document contient la même explication que celle qui figure sur le site web. 
Enfin, en ce qui concerne le spot radio, l'annonceur a fait valoir que pendant la durée limitée d'un spot radio, il n'est pas possible de décrire l'offre de manière aussi détaillée qu'en ligne ou sur l'emballage. Il renvoie ici à la considération générale ci-dessus relative au fait que ce type de promotion ne concerne jamais des engagements contractuels existants. Selon lui, l’auditeur moyen comprend très bien qu’il ne s’agit pas d’une offre pour recevoir une réduction sur son abonnement à Streamz en cours.

L'annonceur ne voit donc pas quelles erreurs éventuelles il aurait commis dans le cadre de la publicité pour la promotion de Humo.

Décision du Jury

Le Jury a constaté que le spot radio concernant l’action mentionne entre autres : “1 maand gratis Streamz, een cadeau van €11,95” et que la même mention se trouve dans l’annonce dans le journal en question 

Il a également constaté que le texte sur la page d’action du site web à laquelle l’annonceur se réfère commence avec la même mention et indique aussi entre autres “een hele maand gratis toptelevisie op onze kosten”, et que sur cette page, sous l’explication technique relative à la validation du code de l’action, il est mentionné en petits caractères : “Hebt u al Streamz? Maak dan één van uw vrienden blij met deze actiecode voor één maand gratis Streamz.”, avec en dessous, les conditions de l’action.

Suite à la réponse de l'annonceur, il a noté que l'offre ne s'applique qu'aux personnes qui n'ont pas encore d'abonnement Streamz et qu'il estime que cette publicité s'adresse logiquement à un nouveau public et que la mention correspondante sur le site web (et sur l'emballage du magazine concerné) est claire et sans ambiguïté.  

Le Jury est cependant d'avis que les publicités en question se prêtent à différentes interprétations.  

Tout d'abord, le Jury est d'avis que le nouveau public visé par cette publicité peut être considéré comme un nouveau public pour Humo, plutôt qu'un nouveau public pour Streamz, vu qu’il s’agit de publicité pour ce magazine.  

Il est en outre d’avis que les abonnés actuels de Streamz étaient en droit de supposer, sur la base des annonces de l'action formulées en termes généraux et absolus, qu'ils y avaient également droit, de sorte que la publicité en question devait indiquer plus clairement que l'action était soumise à des conditions restrictives à cet égard.  

Le Jury est notamment d’avis que le spot radio et l’annonce en question ont omis à tort de faire expressément référence à l'existence de conditions restrictives et que le site web également n’attire pas suffisamment l’attention sur ces conditions restrictives.

Le Jury a dès lors estimé que les publicités en question n'informent pas suffisamment le consommateur moyen sur les conditions de l’action, notamment la condition restrictive selon laquelle les personnes qui ont déjà un abonnement Streamz sont exclues de l'action, et sont donc de nature à pouvoir induire le consommateur moyen en erreur sur ce point, ce qui est contraire aux articles 4 et 5 du Code de la Chambre de Commerce Internationale (Code ICC).  

Compte tenu de ce qui précède et sur la base des dispositions susmentionnées, le Jury a donc demandé à l’annonceur de modifier la publicité pour le futur et à défaut, de ne plus la diffuser sous cette forme.

Suite

L'annonceur a confirmé qu’il tiendra compte de la décision du Jury pour le futur.