DPG MEDIA - 18/12/2019

Annonceur: 
DPG MEDIA
Produit/Service: 
Action Humo avec la bière Cornet
Média: 
Radio
Critères d'examen: 
Autres
Initiative: 
Consommateur
Catégorie: 
Boissons
Type de décision: 
Pas de remarque
Date de clôture: 
Mercredi, 18 décembre 2019
Description de la publicité

Le spot radio se déroule ainsi :
VO homme: “Die ochtend boven de krantenwinkel.”
VO groupe: “Humo!”
Homme 1: “Hallo, ik ben Guy en ik ben verslaafd.”
Homme 2: “Welkom Guy.”
Homme 3: (en chuchotant) “Da’s die van den Humo.”
Homme 1: “Ik moet regelmatig ne radiospot maken als Humo weer eens gratis bier of gin ofzo weggeeft. En er staat er altijd wel een bak in de studio om eens te proeven. En op den duur…”
Homme 2: “Rustig, rustig.”
Homme 1: “Maar nu ben ik gestopt. Geen druppel meer, ook al staan er 3 bakken Cornet.”
Homme 4: “Wat geven ze weg, Guy?”
Homme 1: “Een flesje Cornet.”
On entend tout le monde sortir en courant.
VO homme: “Een flesje Cornet gratis. Deze week bij Humo.”
VO femme: “Bier drink je met verstand.”

Motivation de la plainte

Le plaignant a communiqué qu’il peut éventuellement encore accepter que des boissons alcoolisées soient distribuées gratuitement, bien qu’il trouve que l’alcool est simplement une drogue légale qui fait beaucoup de victimes et ne devrait pas être si librement accessible comme c’est le cas actuellement.
Outre le fait que des boissons alcoolisées sont distribuées gratuitement, on se moque ici aussi des participants aux réunions des AA qui, après l’introduction de Guy Mortier comme étant dépendant à l’alcool et la mention qu’il y a une Cornet gratuite avec Humo, sortent de la réunion pour aller acheter Humo et donc rechuter à nouveau gratuitement.
Le plaignant trouve vraiment déplacé qu’on se moque de la participation aux AA : outre le fait que cette publicité glorifie la consommation d’alcool (par la distribution gratuite et en quittant la réunion des AA), elle se moque aussi des ex-alcooliques.

Position de l'annonceur

L’annonceur a tout d’abord communiqué que le spot radio est très caractéristique du style bien connu de Humo : humoristique mais jamais vulgaire ou gratuit, décalé, malin, ouvert d’esprit, surprenant. Les spots se moquent souvent des gens ou des faits qui font l'actualité à ce moment-là, et surtout de Humo lui-même. Dans ce cas, le spot radio consistait en un dialogue entre Guy Mortier et l’acteur Tom Van Dijck. Guy Mortier se présente comme un participant aux AA. Chaque auditeur sait que Mortier n’est pas un alcoolique. Les spots sont d’ailleurs toujours enregistrés par Guy Mortier qui est encore toujours le visage et la figure de proue de Humo. Les spots radio ne sont que des foutaises, du début à la fin.
Il a également communiqué qu’il sait que la publicité pour l’alcool est soumise à des règles strictes et qu’il souscrit à la Convention alcool. Le spot répond selon lui aux règles de cette Convention : il mentionne entre autres le slogan obligatoire « Bier drink je met verstand ». Le spot radio n’est pas dénigrant à l’égard des gens qui vont chez les AA, ni des gens qui ne boivent pas d’alcool. La seule chose que le spot veut exprimer selon l’annonceur est que l’offre promotionnelle de Humo est de nouveau irrésistible parce que la Cornet est une bonne bière et en plus gratuite cette semaine. Cette plaisanterie ne dépasse selon lui aucunement les limites de la décence et du respect.

Décision du Jury

Le Jury a examiné cette publicité en tenant compte des arguments des parties concernées et dans le cadre de la Convention en matière de publicité et de commercialisation des boissons contenant de l’alcool (ci-après : la Convention).

Le Jury a pris connaissance du spot radio en question et de la plainte qui le concerne.

Il a constaté que ce spot pour la promotion d’une action avec une bouteille gratuite de la bière Cornet avec le magazine Humo donne la parole à Guy Mortier, le visage et la figure de proue de ce magazine, en tant que participant à une réunion fictive des Alcooliques Anonymes.

Le Jury est d'avis que l'utilisation humoristique de l'exagération ressort suffisamment clairement de ce spot pour qu'il ne soit pas perçu par le consommateur moyen dans le sens que lui donne le plaignant.

Il est notamment d’avis que le spot en question se limite bien à présenter l'offre promotionnelle comme attrayante, sans pour autant dénigrer ou s’exprimer de manière négative à l'égard des membres des AA ou d'autres personnes qui ne boivent pas (ou plus) d'alcool.

Dans ce contexte, le Jury a estimé que cette publicité ne contient pas de critique de l’abstinence au sens de l’article 3.4 de la Convention et n’incite ou n’encourage pas non plus à une consommation irréfléchie de boissons alcoolisées au sens de l’article 3.1 de la Convention.

A défaut d’infraction aux dispositions légales et autodisciplinaires, le Jury a estimé n'avoir pas de remarques à formuler sur ces points. 

Suite

A défaut d’appel, ce dossier a été clôturé.