DPG MEDIA - 05/08/2019

Annonceur: 
DPG MEDIA
Produit/Service: 
VTM GO - Série TV Mr. Avila
Média: 
E-mailing
Critères d'examen: 
Responsabilité sociale
Initiative: 
Consommateur
Catégorie: 
Culture et éditions
Type de décision: 
Pas de remarque
Date de clôture: 
Lundi, 5 août 2019
Description de la publicité

L’e-mail avec la newsletter de VTM Go a comme sujet “Altijd al willen leren hoe je huurmoordenaar kan worden, [prénom du destinataire] ?”. 
Ensuite, le texte “Hallo [prénom du destinataire], Robert Avila is familieman, verzekeringsagent en hitman. Zijn privé- en professioneel leven gescheiden houden blijkt echter een waanzinnig epistel wanneer hij voorzitter wordt van een huurmoordenaarsgilde. 
Nieuwe Emmy-award winnende serie!”. 

Motivation de la plainte

1) Le plaignant a d’abord été très choqué par le titre et puis est venue l’indignation. Faire de la publicité pour une série ne se fait pas selon lui en demandant aux clients s’ils veulent devenir tueur à gages. 

2) La plaignante trouve le titre personnalisé choquant et irresponsable sur le plan éthique. Elle a fait valoir que les meurtres ne devraient pas être présentés comme quelque chose de "cool" car il y a déjà assez de misère dans le monde. 

Position de l'annonceur

L’annonceur a communiqué qu’il a voulu donner des informations aux abonnés de la newsletter de VTM Go entre autres sur la nouvelle série exclusive “Mr. Avila”. Cette série traite du père de famille Robert Avila qui a un style de vie inhabituel vu qu’il essaie de combiner du mieux qu'il peut sa vie d'agent d'assurance et de tueur à gages.   

L’utilisation de la phrase “Altijd al willen leren hoe je huurmoordenaar kan worden?” dans le sujet de la newsletter n’avait certainement pas comme but selon l’annonceur d’encourager les téléspectateurs à devenir des tueurs à gages, d’inciter à la violence ou de promouvoir les meurtres. Au contraire, en utilisant ce sujet, il veut convaincre les utilisateurs de VTM Go de regarder "Mr. Avila". La technique consiste à utiliser des titres "cyniques". Ainsi, le téléspectateur/lecteur de la newsletter se pose des questions et est incité de manière ludique à regarder la série.   

Il a également indiqué à cet égard que cette nouvelle série est dans le style détective/crime qui est aujourd'hui très dominé par des thèmes noirs lourds. Pour alléger le thème lourd, "Mr. Avila" utilise également le cynisme et l'humour noir, un phénomène pas du tout inhabituel. Selon lui, le titre de la newsletter convient donc parfaitement.   

Enfin, il a souligné que VTM Go était très clairement identifié comme l'expéditeur de la newsletter dans le courrier et que seules les personnes qui se sont abonnées à cette newsletter la reçoivent dans leur boîte aux lettres électronique. Selon lui, ces deux éléments garantissent que le sujet de la newsletter ne sera pas considéré par le destinataire moyen comme un appel à devenir effectivement un assassin lui-même, mais sera vu comme un "teaser" pour une (nouvelle) série proposée sur VTM Go.   

Selon l'annonceur, il n'y a donc aucune violation de la législation ou d’un code d'autodiscipline.  

Décision du Jury

Le Jury a pris connaissance du message publicitaire en question et des plaintes qui le concernent. 

Il a constaté que l’e-mail avec comme expéditeur “VTM GO” et comme sujet “Altijd al willen leren hoe je huurmoordenaar kan worden, [prénom du destinataire] ?” concerne une nouvelle série dans l’offre de l’annonceur, qui porte sur un père de famille-agent d’assurance qui est également tueur à gages. 

Suite à la réponse de l'annonceur, il a noté que le seul but de l'annonceur était d’inciter de manière ludique les abonnés à la newsletter à regarder la série en question, en utilisant l'humour noir et cynique également utilisé dans la série elle-même pour alléger le thème lourd,  

Le Jury est d’avis que l’expéditeur de l’e-mail est immédiatement clair et que le sujet de l’e-mail présente également un lien clair avec la description de la série promue qui est directement mentionnée au début du texte de l’e-mail. 

Il est également d’avis que le message publicitaire n’est pas de nature à cautionner ou à encourager un comportement violent ou illégal mais qu’il se limite à donner des informations sur la nature et le genre de la série. 

Selon le Jury, il est donc suffisamment clair pour le destinataire moyen de l'e-mail en question que le message publicitaire est destiné à promouvoir une série dont le contenu correspond au message et qu’il n'est pas de nature à être perçu comme choquant.   

Le Jury a dès lors estimé que la publicité en question ne témoigne pas d’un manque de juste sens de la responsabilité sociale dans le chef de l’annonceur sur ces points. 

A défaut d’infraction aux dispositions légales et autodisciplinaires, le Jury a estimé n'avoir pas de remarques à formuler sur ces points.  

Suite

A défaut d’appel, ce dossier a été clôturé.