DOMINIQUE LEHMANN - 08/07/2011

Annonceur: 
DOMINIQUE LEHMANN
Produit/Service: 
Voyance
Média: 
Radio
Critères d'examen: 
Loyauté
Initiative: 
Consommateur
Catégorie: 
Autres biens et services
Type de décision: 
Décision de modification ou d’arrêt
Date de clôture: 
Vendredi, 8 juillet 2011
Description de la publicité

Voix masculine: "Bonjour c’est Dominique Lehmann, vous pouvez m’appeler au 0904 88 588 pour tout savoir sur ce que le futur vous réserve côté amour ou côté finance. Vous pouvez envoyer ‘voyance’ par sms suivi de votre question au 7910. Je répondrai dans la journée. J’attends votre appel sur ma ligne directe au 0904 88588 ou votre question par sms au 7910." Voix off : "2 euros par minute ou par sms".

Motivation de la plainte

Le plaignant a communiqué qu’un sms a été envoyé en demandant quel serait son avenir professionnel. Une réponse très approximative est donnée et nouvel sms vous demandant votre âge et votre métier actuel. Une réponse d'un vague absolu vous est adressée. Une heure plus tard, nouvel sms venant d'un autre numéro (8008) spécifiant "sms gratuit de 7910: ce mois-ci vous avez atteint 30.00 euro sur le numéro court 7910."


Le plaignant se demande d'où vient ce coût exorbitant ? Au téléphone, on lui explique que la somme correspond aux différentes questions posées au 7910. Or la publicité précise "il vous sera facturé 2 euros à l'envoi de ce sms". Qui que ce soit est loin d'imaginer que l'envoi du sms coûte bien 2 euros mais que chaque réponse coûte également 2 euros. L'incitation à reposer des questions fait croire qu’on est toujours dans le package "2 euros" et ne laisse à aucun moment penser que l'on va débiter 30 euros ! Le plaignant trouve la publicité mensongère par omission car il devrait être précisé nettement à tout auditeur que chaque envoi et réception de message coûte 2 euros. Le plaignant est scandalisé par ces procédés arnaqueurs et pense essentiellement aux personnes en addiction ou même aux enfants ou ados qui pensent que le coût n'excédera pas 2 euros !


Position de l'annonceur

L’annonceur a communiqué que le prix de la minute d'appel ainsi que de chaque sms est bien mentionné. De plus, dans le premier sms reçu gratuitement après inscription, il est bien stipulé les conditions ainsi que la manière d'arrêter : « Votre inscription au service de Dominique Lehmann est confirmée (2Eur par sms E/R). Pour arrêter envoyez Stop au 7910 (2€) - abo 2sms de prévision par mois ». Un message gratuit est également envoyé dès 10€, 20€ et 30€ dépensés, conformément à la nouvelle législation.

Tout a donc bel et bien été stipulé selon les règles prescrites dans les "GOF" des opérateurs mobiles. 2€ par sms implique bien évidemment que tant les messages envoyés que ceux reçus sont facturés à ce tarif. Il y a eu un échange de 16 sms (8 questions qui ont fait l'objet de 8 réponses) à 2€ ce qui fait donc 30 €.

Décision du Jury

Le Jury a constaté que le spot radio mentionne que Dominique Lehmann peut être contacté au numéro 0904 88 588. Il ne s’agit pas d’un numéro de téléphone national à tarif non majoré. Ni le spot radio, ni le site de l’annonceur ne mentionnent de numéro de téléphone national à tarif non majoré. Le Jury a dès lors estimé que ceci n’est pas conforme au point B.2.1. des Directives GOF en vigueur à ce jour.

Le Jury a également constaté que la voix-off du spot radio indique que le prix est de « 2 euros par minute ou par sms ». Le consommateur n’est donc pas directement informé par la publicité du fait qu’il s’agit en fait de 2 euros par sms envoyé/reçu, ce qui constitue une information essentielle au sens de l’article 90 §1 de la loi du 6 avril 2010 relative aux pratiques du marché et à la protection du consommateur.

Eu égard à ce qui précède et sur base du point B.2.1. des Directives GOF, des articles 88 et 90 de la loi sur les pratiques du marché et des articles 3 et 5 du Code de la Chambre de Commerce Internationale, le Jury a demandé à l’annonceur de modifier ce spot (indication d’un numéro national à tarif non majoré et précision par rapport au prix) et à défaut, de ne plus le diffuser.

Suite

L’annonceur a confirmé que le spot sera modifié.

A défaut d’appel, ce dossier a été clôturé.