D'IETEREN - 15/04/2003

Annonceur: 
D'IETEREN
Produit/Service: 
Seat
Média: 
Quotidien
Critères d'examen: 
Responsabilité sociale
Initiative: 
Consommateur
Catégorie: 
Véhicules à moteur et accessoires
Type de décision: 
Pas de remarque
Date de clôture: 
Mardi, 15 avril 2003
Description de la publicité

Un spot Tv montre un homme qui sort de sa voiture, monte les escaliers d'un bâtiment avec son porte-documents, puis se tourne pour fermer les portes avec la commande à distance et juste avant d'entrer dans la porte à tambour, il est renversé par des gangsters. Tous les papiers s'envolent et la clef tombe dans les mains d'un des gangsters. Celui-ci regarde avec un sourire vers la voiture de la marque, puis vers une camionnette et décide de prendre la voiture de la marque comme voiture de fuite. Les gangsters montent dans la voiture et crient « go go go » à l'homme qui a pris le volant. Il ouvre tranquillement sa fenêtre, regarde une femme qui passe en vélo, enlève son masque et avance lentement avec un regard de fierté. Un couple âgé se trouve sur le trottoir et les regarde effrayé. Le chauffeur fait gentiment signe avec la main. Texte et voix : « Regardez, j'ai une Skoda. Nouvelle Skoda Superb, à partir de 17.990€. ». .

Motivation de la plainte

Cette publicité est singulièrement répugnante et immorale.
 

Position de l'annonceur

L'annonceur a fait valoir que ce spot ne montre pas un carjacking, mais une attaque de banque à main armée dont les agresseurs préfèrent un modèle de la marque à leur voiture de fuite. Une fois derrière le volant, le chauffeur se sent tellement bien qu'il néglige les incitations de ses complices ainsi que les sirènes de la police et salue les passants avec affabilité étant donné qu'il est vraiment fier de rouler en Skoda. La musique, le casting et l'humour font en sorte que personne ne percevra le spot comme un reflet de la réalité et encore moins comme un plaidoyer pour le vol ou la violence. Il a souligné qu'un test du spot a montré que l'humour est généralement bien compris.

Décision du Jury

Le Jury a constaté que ce spot a été réalisé sous forme d'une histoire avec un clin d'œil humoristique. Vu son caractère manifestement absurde et caricatural, il a estimé qu'il ne risque pas d'être mal compris par le public et ne sera pas perçu comme répréhensible. A défaut d'infraction aux dispositions légales et/ou autodisciplinaires, le Jury a estimé n'avoir pas de remarques à formuler.